Menu
Les tableaux

Anges messagers

Méditation autour de la communication


Communiquer le mystère divin, quelle folie ! Devenir messagers, angeloi, anges, pour proclamer au monde entier en peine la joie du Salut. Devenir anges pour réconforter un monde qui trop souvent pleure. Sortons toutes les trompettes, elles seront indispensables et insuffisantes pour cette mission.

Tu nous envoies, Seigneur, pour être les messagers du salut. Fais de nous, Seigneur, des gens pressés de proclamer la bonne nouvelle de ton amour avec les mots d’aujourd’hui, avec les moyens de communication d’aujourd’hui, fruits de la puissance créatrice extraordinaire que tu as mise en l’homme. Fais-nous saisir la chance, Seigneur, de pouvoir les utiliser à ton service.

Le bruit ne fait pas toujours de bien, surtout quand il s’agit de communiquer un Dieu proche, tendre, qui vient nous prendre par la main et nous montrer le chemin de la vie. Ce chemin de vie nous conduit à Dieu, source de la vraie joie. De la joie, il y en a dans cet ange serein dont le vêtement s’envole, comme mû par le souffle divin. Ange qui pourtant marche sur la terre des hommes.

Oui nous croyons, Seigneur, que tu es un Dieu qui prend l’initiative de communiquer avec l’homme que tu considères comme un véritable partenaire,
Nous croyons que tu es un Dieu qui cherche l’homme, qui parle en acte et en parole et qui, non seulement communique des choses, mais se communique lui-même.
Donne-nous Seigneur d’être attentifs à ce que tu nous dis, toi qui frappes à la porte de notre cœur jusqu’à ce que nous t’ouvrions.

De la joie, il y en a pour tous ceux qui se font anges, appelés ensemble à dire ce Dieu dont ils perçoivent un peu de la beauté. Anges dansant pour Celui qu’ils adorent et qu’ils sont chargés d’annoncer.

Mais les siècles font leur œuvre : les fibres de la tapisserie se décolorent, les vernis s’assombrissent, les couleurs vives grisaillent et l’or se ternit.

Que reste-t-il de la joie divine dans ces images fatiguées dans leur splendeur ?
Pour tant de nos contemporains, l’image divine est devenue aussi affaire poussiéreuse de musée.

Donne-nous, Seigneur, l’audace de vivre au cœur du monde d’aujourd’hui, de ce monde que tu aimes, de ce monde travaillé par ton Esprit ; donne-nous l’audace d’y vivre, sans regrets pour le passé, et avec l’énergie de celui qui va de l’avant.

Voudrons-nous être des anges pour aujourd’hui, désireux de rendre à l’annonce sa vivacité ?


Osons-le, avec cet ange espiègle. Icône d’un Dieu qui vient vers nous, messager d’un Dieu pressé de rencontrer sans cesse l’humanité.


Un ange au visage surprenant, dont nous percevons surtout le large sourire et les yeux largement ouverts sur ceux à qui il est envoyé.
Ange aux couleurs un peu discordantes pour nous redire l’indispensable surprise que crée en l’homme l’annonce d’un Dieu qui aime à ce point.

Ange à vélo, prêt à foncer sur nous, enfourchant ce très peu céleste engin, prêt à tout.

Ange à vélo ou homme d’aujourd’hui accroché à son écran,
Eglise qui surfe sur le web, qui dialogue, qui peut donner à voir des chrétiens qui témoignent de leur foi, des personnes dont la vie sent bon le parfum de l’évangile, qui peut proposer à l’internaute une parole qui éclaire sa vie,
Eglise d’aujourd’hui qui, comme au jour de la première pentecôte, parle la langue de ses contemporains.

Ange qui nous invite à dire, nous aussi, l’empressement de Dieu vers sa créature, empressement bienveillant, toujours surprenant. Empressement qui ne renie pas la délicatesse de l’accompagnement, ou la force de la trompette, mais empressement toujours nouveau.


Venceslas DEBLOCK
 

Info

Œuvres choisies et commentées par Venceslas Deblock ; prières choisies ou rédigées par Anne-Marie Brousse, pour l’ouverture d’une journée de formation permanente, sur le thème « communication » le 6 février 2014 pour les prêtres, diacres et animateurs en pastorale du diocèse de Cambrai.

(re)publié: 01/06/2018
1ère public.: 01/05/2014