LogoAppli mobile

Lucifer

Eglise abbatiale de Conques (Aveyron) - Tympan du portail occidental, détail.

Voici un nom que vous ne trouverez nulle part dans votre Bible... à moins que vous ne lisiez le texte biblique dans la version latine de saint Jérôme ! Et encore, il vous faudra bien chercher, car vous ne pourrez l’entrevoir qu’une fois, en Is 14,12 !

Une note de la Traduction Œcuménique de la Bible nous signale que le nom du personnage interpellé - ici le roi de Babylone symbolisant tous les ennemis d’Israël - vient d’une racine qui signifie ‘être lumineux, éclatant’ et que le mythe d’êtres célestes déchus semble avoir été largement connu dans le monde méditerranéen ancien.

Pour désigner le personnage qui, dans ce mythe, symbolise l’attrait de l’homme pour le mal, la Bible parle plutôt de “Satan” (l’adversaire, l’accusateur, le tentateur) ou encore du “diable” (le diviseur).

Copie réalisée par le sacristain

...qui aurait voulu faire une carrière artistique pour mieux louer la création et qui, pour ce faire, a commencé son apprentissage en réalisant des copies d’œuvres d’art. [1]

[1Dessin de Christian Louveau © Port Saint Nicolas

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/06/2019
1ère public.: 01/10/2004