LogoAppli mobile

Le Christ ressuscitant

Le Christ ressuscitant, retable d’Issenheim, volet droit de la première ouverture, huile sur bois -
Matthias Grünewald, vers 1511-1516 - Musée Unterlinden, Colmar (France).

Il peut sembler audacieux, pour des chrétiens, de présenter le Christ ressuscitant comme un fantôme inexistant dans le texte biblique ! Et pourtant, aucun des quatre évangiles ne nous montre « Jésus-en-train-de-Ressusciter ».

Même Matthieu, qui n’hésite pas pourtant à évoquer l’impact cosmique du salut opéré dans la mort et la résurrection du Christ (cf. Mt 27,51-53), ne va pas jusqu’à représenter l’irreprésentable, à savoir la résurrection du Christ. Il n’en décrit que les conséquences. C’est que la résurrection de Jésus n’est pas un événement historique constatable et vérifiable comme purent l’être sa mort d’une part, l’annonce de sa résurrection par ses disciples d’autre part. La résurrection de Jésus surgit entre ces deux faits historiques, mais ne fait pas nombre avec eux, puisque, s’il s’agit d’un fait historique, celui-ci a cette particularité unique de transcender l’histoire qui en témoigne !

L’évangile apocryphe de Pierre n’aura pas la même retenue, ni bon nombre de peintres, comme celui qui peignit le célèbre retable d’Issenheim, visible aujourd’hui au musée Unterlinden de Colmar.

Copie réalisée par le sacristain

Copie réalisée par le sacristain
Copie réalisée par le sacristain

...qui aurait voulu faire une carrière artistique pour mieux louer la création et qui, pour ce faire, a commencé son apprentissage en réalisant des copies d’œuvres d’art. [1]

[1Dessin de Christian Louveau © Port Saint Nicolas.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Philippe LOUVEAU

Prêtre du diocèse de Créteil, ancien équipier de PSN.
Curé doyen de la paroisse Saint-Georges à Villeneuve-Saint-Georges.

(re)publié: 01/05/2012