LogoAppli mobile

L’âne et le bœuf dans la crèche

Nul ne conteste la coutume qui consiste à placer dans chacune de nos crèches de Noël un âne et un bœuf... d’autant qu’on peut y voir une réminiscence de la prophétie d’Isaïe : « Le bœuf reconnaît son bouvier et l’âne la crèche de son maître, Israël ne connaît rien, mon peuple ne comprend rien. » (Is 1,3). Mais force est de constater que ces deux animaux ne sont pas mentionnés dans l’évangile de Luc aux côtés des bergers.

On ne les trouve que dans l’évangile apocryphe du Pseudo-Matthieu (6e ou 7e siècle). Mais c’est, semble-t-il, principalement à saint François d’Assise que l’on doit cette mise en scène populaire de la naissance du Seigneur dans une crèche, sur de la paille, entre un âne et un bœuf. Il fut même à l’origine de la première crèche vivante connue, à Noël de l’an 1223, dans le petit village de Greccio dans la vallée de Rieti en Italie.

Copie réalisée par le sacristain


...qui aurait voulu faire une carrière artistique pour mieux louer la création et qui, pour ce faire, a commencé son apprentissage en réalisant des copies d’œuvres d’art [1].

Poème

Tout au long des siècles de nombreux poèmes ont célébré ces doux animaux.
Voici le dernier né envoyé par un navigateur du Port.

L’âne et le bœuf de la crèche

À la Noël, dedans la crèche
L’âne et le bœuf vont réchauffant
Dessus l’or de la paille sèche
Un si mignon petit enfant.

On dit bien sûr que la parole
Est inconnue des animaux ;
Mais les enfants et les bestioles,
Ça se comprend à demi-mot :

“Je te donne ma simple haleine,
Dit l’âne gris au nourrisson.
Si je possédais de la laine,
Je te l’offrirais sans façons.

Et moi, dit le bœuf, je te donne
La tendresse de mes grands yeux,
Même si ceux de la Madone
Ont des sourcils moins broussailleux.”

Voyez comme tous deux contemplent
Jésus qui vient les déranger,
Et l’auge se transforme en temple,
L’auge où ils avaient leur manger.

Premiers disciples ou apôtres
Que Dieu pour son Fils a voulus,
Ils laissent leur ration d’épeautre
Et n’auraient pas part au salut ?

Jésus remue un peu la tête
Comme pour leur dire merci.
Si l’ange parfois fait la bête,
Ces bêtes sont anges ici,

Ici-bas, au fond de la crèche
À Bethléem où le Très-Haut,
Dessus l’or de la paille sèche,
Se donne entre deux animaux.

(Bernard Berthier)


Philippe LOUVEAU
 

[1Dessin de Christian Louveau © Port Saint Nicolas

Une faute d'orthographe ? Une erreur dans l'article ? Un problème ? Dites-nous tout !
(re)publié: 01/12/2018
1ère public.: 01/10/2016