LogoAppli mobile

Un chapiteau, un modillon et une mandorle (16)

Les oiseaux perchés sur les lions becquettent leurs têtes. Ils symboliseraient le combat humain contre le mal.


« La bouche grande ouverte, j’aspire, assoiffé de tes volontés. » (Ps 118,131)

Cet acrobate serait en phase de conversion, la tête tournée vers le ciel, mais ses mains restent attachées à ses pieds.


Cette Vierge à l’Enfant dans une mandorle (2e moitié du XIIe) est d’un type d’origine byzantine, celui de l’HODIGITRIA (1), réinterprété selon une pensée romane très occidentale (2). La Vierge est debout au-dessus du porche, comme pour se rapprocher de ceux qui entrent et leur présenter son Fils. La mandorle est là pour glorifier la Mère et le Fils et en même temps nous introduire :

  • Marie, Porte du Ciel,
  • Marie qui montre le Chemin,
  • Marie qui nous montre ton Fils, intercède pour nous.

(1) Voir l’icône dans la chapelle de la Vierge
(2) Yannick COMTE 1990

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Anne-Sophie de MILO

Conservatrice du musée de Port Saint Nicolas

(re)publié: 01/09/2020