LogoAppli mobile

Trois modillons (2)

« Il lie à la vigne son ânon, au cep le petit de son ânesse » (Gn 49,11) »

L’âne, symbole d’humilité, est tourné vers le ciel. Jésus fait son entrée triomphale à Jérusalem, le jour des Rameaux, sur un ânon. Ne serait-ce pas l’illustration de l’ouverture du Royaume des Cieux à tous et notamment aux plus humbles ?

« Dans l’union des cœurs, excellente amitié » (Si 25,1)

Ces deux personnages symboliseraient le couple parfait.

« L’homme se rassasie du fruit de sa bouche » (Pr 12, 14)

Le personnage avec deux bouches semblerait en phase de conversion. Dans sa bouche inférieure, les dents broient des poissons, les péchés, alors que dans la bouche supérieure, les lèvres enserrent une perle, symbole du Royaume des Cieux.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/03/2019