LogoAppli mobile

Pèlerinage à Rome - Un bilan

Dimanche 6 novembre 2016 à Luzarches (Val d’Oise), à l’invitation du père Monnet YAPO, curé, Jean-Pierre a fait, lors de la messe, un bilan de son pèlerinage.

Bonjour à tous.
Dans les paroles du psaume de ce dimanche il y a un passage qui m’a particulièrement touché, il dit : « J’ai tenu mes pas sur tes traces, jamais mon pied n’a trébuché. »

Me voilà revenu ce vendredi soir après trois jours et demi passés à Rome où je suis arrivé lundi 31 octobre à 13 heures. Malheureusement, je n’ai pas pu voir le pape qui était en Suède à ce moment-là. Lorsqu’on arrive à la fin d’un aussi long pèlerinage on demande le diplôme, le testimonium, que j’ai obtenu facilement ce qui n’a pas été difficile vu que ma crédential était particulièrement bien remplie après soixante-dix jours de marche.

Mais je reviens aussi d’un autre monde où l’entraide, le partage, la solidarité et la tolérance, par exemple vis-à-vis des ronfleurs la nuit, sont le lot quotidien. Un monde où l’accueil dans les nombreuses communautés religieuses, paroissiales, associatives et communales fait partie intégrante de l’activité au quotidien. Par exemple, la porte de l’hospice du col du Grand-Saint-Bernard n’a pas de serrure, pas de clé et on peut y entrer jour et nuit car l’accueil y est permanent. Les bénévoles participent aux joies simples de la fraternité en donnant de leur temps pour l’entretien, la cuisine et les repas pris en commun. Mais cet esprit on le trouve aussi rayonnant tout autour de ces communautés et dans les villages traversés où s’installent aussi, malheureusement, la méfiance, l’égoïsme et le repli sur soi. Le passage d’un pèlerin réveille aussitôt chez eux la générosité qui est en chacun de nous. Voilà d’où je viens : de cette part du royaume de Dieu que nous pouvons vivre au quotidien comme vous pouvez également le vivre dans vos vies quotidiennes.

Il y a quatre ans, c’est la deuxième chose que je voulais vous dire, je donnais un exemple du culte de la Vierge Marie en Espagne au travers des représentations des pietàs. Aujourd’hui, même constat en Italie, c’est le culte de la Vierge Marie qui est prédominant partout ; l’image est présente partout à travers cette fois la représentation de la Vierge à l’Enfant. Nous avons chez nous nos calvaires et nos croix à tous les carrefours. En Italie, ce sont des chapelles où la Vierge et l’Enfant Jésus qui sont célébrés Cette symbolique de la mort mise en scène dans les pietàs et nos calvaires contraste avec la joie et l’espérance de ces représentations optimistes de la vie symbolisées par la Vierge et l’Enfant.

La troisième chose, plus personnelle, est la découverte voire la redécouverte des écrits de sainte Catherine de Sienne. Je voudrais que quelques-uns d’entre vous puissent s’y intéresser voir s’y ré-intéresser parce qu’en fait ses écrits sont à la fois philosophiques et contestataires. Sainte Catherine de Sienne est docteur de l’Église et patronne de l’Europe. Il faut surtout relire le Dialogue de sainte Catherine de Sienne et plus particulièrement son troisième traité intitulé le Don des larmes. Il donne cinq explications au fait que les larmes nous viennent de temps en temps, que c’est véritablement quelque chose d’intime que chacun peut ressentir personnellement. Il nous aide à retrouver la cause de ces larmes et surtout la marque de Dieu qui est en nous.

Donc voilà les trois retours que je voulais vous faire.
Mais le principal de mon intervention c’est aussi de dire un grand merci à vous tous. Merci de m’avoir confié vos intentions de prière, parfois bouleversantes, et de m’avoir chargé de les présenter devant les pairs de notre Église et de prier pour qu’elles s’accomplissent, pour qu’elles se concrétisent. C’est ce qui a été fait avec tout mon cœur. Merci d’avoir suivi mon parcours sur le site de la paroisse. Vous m’avez ainsi encouragé et soutenu dans chacune de mes étapes pour avancer et atteindre l’auberge suivante tous les jours dans toutes les conditions de chemin et de météo. À tous un grand merci. Enfin un grand merci à celui qui a réussi à interpréter tous mes messages et mes photos pour les représenter sur le site de la paroisse. Je veux que pour cela vous saluiez Francis. Merci.


L’intégralité du témoignage “Mon chemin vers Rome” se trouve sur cette page du site de la paroisse de Luzarches.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Jean-Pierre PANCHEN
(re)publié: 01/01/2017
Les escales d'Olivier
  • AED | Aide à l’Eglise en Détresse

    L’AED, fondation internationale de droit pontifical fondée en 1947, soutient les chrétiens dans le monde, là où ils sont confrontés à des difficultés matérielles ou à des persécutions.