LogoAppli mobile

Les chrétiens ne sont pas les seuls à prier. Y a-t-il donc une spécificité de la prière chrétienne ?

Prier semble une attitude humaine si fondamentale qu’elle se retrouve, de fait, dans toutes les religions. Il y a même beaucoup de similitudes dans les attitudes, les gestes, voire les paroles des hommes en prière, et ce, quelle que soit leur tradition religieuse. La spécificité de la prière chrétienne n’est donc pas à chercher de ce côté-là, mais plus probablement dans l’identité de l’autre à qui elle s’adresse.
Seul le christianisme soutient que Dieu s’est incarné, s’est volontairement fait homme. Du coup, Jésus devient, pour les chrétiens, la référence et le passage obligés (Jn 14,6 ; Jn 15,16) dès lors qu’il s’agit de s’adresser à Dieu. Et puisqu’il n’est lui-même pas étranger à Dieu, il peut devenir lui-même, comme Seigneur Ressuscité, le destinataire de nos prières (Mt 7,21 ; Lc 23,42 ; Ac 7,59). La foi trinitaire des chrétiens leur permet même, dans leur prière, d’invoquer directement l’Esprit Saint que le Christ Jésus reçoit du Père et communique à ses disciples (Jn 14,16 ; Jn 14,26), puisque « avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire », ainsi que nous le disons dans le credo.

D’une manière générale, la prière chrétienne, dont le modèle est le « Notre Père » enseigné par Jésus à ses disciples, est adressée au Père, par le Christ, dans l’Esprit.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/07/2015
1ère public.: 30/11/2003