LogoAppli mobile

A quoi ça sert de demander des choses à Dieu, puisque Dieu sait d’avance ce qu’on va lui demander ?

L’objection est classique et Jésus lui-même en tient compte dans son enseignement sur la prière (cf. Mt 6,8).

Sans prétendre apprendre quoi que ce soit à Dieu, le disciple est pourtant invité, dans sa prière, à formuler ses propres demandes. D’abord parce que c’est la condition pour pouvoir dire avec sérieux : « Que Ta volonté soit faite » ! La prière vise en effet à travailler précisément sur cet écart entre ma volonté et ce qui est - peut-être - celle de Dieu, pour, peu à peu, me transformer et m’ajuster aux vues de Dieu : « Cependant, non pas ma volonté, mais ta volonté ! » (Lc 22,42).
Ensuite, parce que, en amour, on n’exige rien. Parce qu’on n’a pas de droits sur l’autre, on ne peut s’adresser à lui que sur le mode de la demande. Demander des choses à Dieu est d’ailleurs ma manière de répondre à Celui qui m’a devancé sur le chemin de la demande, venant à moi comme un mendiant (Mt 25,35-36 ; Ap 3,20).

Certains spirituels ajoutent enfin que multiplier les demandes est une bonne manière de se préparer à bien rendre grâces !

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/05/2016
1ère public.: 30/11/2003