LogoAppli mobile

On ne parle plus guère de l’extrême-onction. Ça existe encore ?

Bien sûr, mais on préfère aujourd’hui parler de « l’onction des malades », un sacrement qui s’enracine très loin dans la pratique de l’Eglise (Jc 5,13-16), mais que, dans un passé encore récent, on a hélas réservé pratiquement aux mourants.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/02/2019
1ère public.: 30/11/2003