LogoAppli mobile

A qui s’adresse le sacrement de l’onction des malades ?

Comme son nom l’indique, ce sacrement est celui des malades, et non celui des vieillards ou des mourants. Mais il est vrai que l’ancienne appellation héritée du Moyen-Âge, qui désignait ce sacrement comme « l’extrême onction » ne nous a pas habitués à y voir le sacrement du réconfort de Dieu !
Pour définir ceux à qui s’adresse en premier ce sacrement, l’introduction du rituel parle de personnes « dangereusement malades »... Beaucoup pourraient en bénéficier, notamment ceux qui sont atteints de maladies très longues et pénibles, même s’il y a bon espoir que la médecine les guérisse. Le handicap physique irréversible provoqué par un accident est aussi une épreuve spirituelle que le sacrement pourrait aider à porter. De même la perspective d’une opération à risques...
Ce n’est pas une question d’âge. Une personne jeune peut sentir la maladie s’installer dans sa chair et marquer dangereusement sa vie. Quand vient le grand âge, il peut y avoir des étapes, des seuils, où les forces et l’autonomie diminuent « dangereusement »...

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/10/2005