LogoAppli mobile

Après sa mort, mon mari veut être incinéré. Il se demande s’il pourra quand même avoir des obsèques religieuses. Qu’en est-il ?

Depuis 1963, c’est possible. Par souci d’imiter Jésus jusque dans sa mort et sa mise au tombeau (Jn 19,40-42), l’Eglise continue d’affirmer sa préférence traditionnelle pour l’enterrement des morts, mais ne prononce plus de condamnation envers la crémation, sauf s’il s’agissait, par ce choix, d’afficher une ultime négation de la foi en la résurrection. Rassurez donc votre époux : le moment venu, on pourra célébrer ses obsèques à l’église, avant que son corps ne soit incinéré. Mais encouragez-le tout de même à prendre autant soin de sa vie et de la vôtre aujourd’hui que de sa mort demain !

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 30/11/2003