LogoAppli mobile

Pour certaines drogues, comme pour tel ou tel film ou spectacle aujourd’hui controversé, ne faut-il pas être au courant des choses avant d’en parler ?

S’informer et réfléchir avant de juger, oui. Mais se croire obligé de faire toutes les expériences possibles pour mieux les juger de l’intérieur, certainement pas ! Toute expérience n’est pas bonne à faire. Est-il libre celui qui ne sait jamais dire « non » ? Non à ce qui abîme ou aliène l’être humain dans son corps ou dans son cœur, non à l’injustice, à la violence ou au mensonge... On ne construit pas sa personnalité et l’on ne fait pas preuve de grande liberté en voulant faire comme tout le monde et se fondre dans le courant. « Dans le courant, il n’y a souvent que des épaves ! » disait un vieux sage.
Saint Paul, quant à lui, invitait déjà les chrétiens de Corinthe à ne pas se tromper de liberté. « Tout est permis, mais tout n’est pas profitable ! » (1Co 6,12 ; 1Co 10,23). Un discernement s’impose. L’expérience montre qu’il vaut mieux le faire en dialogue avec quelqu’un de confiance et, si possible, bien enraciné dans la foi chrétienne. « Ne vous conformez pas au monde présent, mais soyez transformés par le renouvellement de votre intelligence, pour discerner quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bien, ce qui lui est agréable, ce qui est parfait. » (Rm 12,2).

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 30/11/2003