LogoAppli mobile

Mon futur mari n’est pas croyant. Peut-on remplacer la prière des époux, prévue dans la célébration du mariage à l’église après l’échange des alliances, par un mot que nous adresserions à nos invités ?

Laisser à votre futur mari le soin de dire un mot personnel de bienvenue au début de la célébration, voire même d’introduire les lectures bibliques que vous aurez choisies ensemble, est certainement une manière intéressante de l’associer à la célébration en respectant son histoire et son absence de foi. Mais, s’il vous est actuellement difficile de dire une prière commune, il ne vous est tout de même pas interdit, à vous au moins, de formuler une prière dans l’église où vous avez choisi de célébrer votre union ! Le respect vous est dû autant qu’à votre conjoint !

Après l’échange solennel des consentements, le moment n’est d’ailleurs plus aux paroles de bienvenue ou de remerciement, mais bel et bien à la prière, si tant est que, au moins pour l’un des deux dans le couple, cela a bien du sens de s’adresser à Dieu après avoir cherché à accueillir sa Parole.

Si tel n’était pas plus le cas pour vous que pour votre futur conjoint, il ne pourrait évidemment pas y avoir de prière des époux... mais probablement pas non plus de prière universelle, de « Notre Père », ni de bénédiction ! Et, dans une telle hypothèse, soyons francs, on serait en droit de s’interroger sur le pourquoi de votre mariage à l’église !

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
André KÉRYGME

Curé de Port Saint Nicolas

Dans cette rubrique
(re)publié: 01/06/2004