LogoAppli mobile

Est-il vrai que le Coran parle de Jésus et de Marie ?

Tout à fait.
Il en parle même de façon très élogieuse en plusieurs sourates et, dans le cas de Marie, plus longuement que les évangiles canoniques ! Maryam, ainsi qu’elle est désignée en arabe, tient une place non négligeable dans la piété musulmane et, à Ephèse, par exemple, la « maison de la Vierge » est presque autant vénérée par les Musulmans que par les Chrétiens !

De Jésus - Issa en arabe -, le Coran évoque surtout la naissance virginale ainsi que les guérisons qu’il opère, attestant la grandeur et la puissance de Dieu. Nombre de miracles attribués par le Coran à l’enfant Jésus viennent en fait, non pas des évangiles canoniques - dont la sobriété n’est que plus manifeste ! - mais d’évangiles apocryphes, comme celui du Pseudo-Matthieu. L’ensemble tend à présenter Jésus comme un grand thaumaturge et un prophète musulman qui annonce la venue de Mohammed.

Mais la conception de la transcendance divine qui se fait jour dans le Coran et la haute estime dans laquelle y est tenu Jésus empêchent l’Islam d’admettre le fait de la mort de Jésus sur la croix, jugée trop ignominieuse pour un tel envoyé de Dieu : le Coran préfère penser que le crucifié n’était qu’un sosie de Jésus ! (sourate IV, 156)

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
André KÉRYGME

Curé de Port Saint Nicolas

(re)publié: 01/02/2006