LogoAppli mobile

Au presbytère, pour avoir un certificat de baptême, le curé m’a dit de m’adresser au secrétariat. On aurait dit un fonctionnaire en dehors de ses heures de service.

Qu’un curé ne soit pas accueillant, cela peut arriver et c’est en effet dommage, même si on peut lui reconnaître le droit d’avoir, lui aussi, des soucis ou d’être fatigué.

Mais peut-être s’agit-il d’autre chose... Pour qu’un curé soit jugé accueillant, faut-il qu’il soit l’homme à tout faire de la paroisse, répondant sur le champ à toutes les sollicitations, la dernière demande éclipsant nécessairement les précédentes ?

Est-ce nécessairement à lui d’assurer le secrétariat paroissial ? Et, pour ne pas décevoir le demandeur qui passe à l’improviste, faut-il qu’il interrompe systématiquement le coup de téléphone qu’il est en train de passer, la réunion qu’il anime, la rencontre qu’il a avec un couple se préparant au mariage, l’homélie qu’il prépare ou l’office qu’il récite ?

Les prêtres, moins nombreux que par le passé, ne sont pas des surhommes. Soyons donc indulgents pour leurs moments de faiblesse et si nous sommes convaincus qu’ils ont mieux à nous offrir que des certificats de baptême, essayons de le leur montrer !

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Dans cette rubrique
(re)publié: 01/06/2019
1ère public.: 01/10/2004