LogoAppli mobile

Un chrétien peut-il croire à la réincarnation ?

Dans leur sympathique désir de jeter des ponts entre les grandes traditions spirituelles, mais aussi - il faut bien le dire - dans l’ignorance de leur propre religion, un certain nombre de chrétiens confondent l’espérance de la résurrection qu’ils professent chaque dimanche dans le « credo » avec la croyance en la réincarnation véhiculée par le bouddhisme.

L’une et l’autre répondent certes à la question de l’au-delà de la mort. Mais là s’arrêtent les ressemblances. Elles appartiennent toutes deux à des systèmes de croyances foncièrement différents, à des systèmes de pensée irréductibles l’un à l’autre. Les évêques de France sont très clairs à ce sujet : « La foi chrétienne, qui tient que chaque homme est aimé par Dieu de manière unique et éternelle, et qu’il est destiné à vivre en communion avec lui, rejette formellement la doctrine de la réincarnation. » (Catéchisme pour adultes, 1991, n° 643). On notera avec intérêt que le Dalaï-lama est tout aussi peu suspect de syncrétisme, lui qui n’hésite pas à dire, de son côté, que, dans la mesure où le bouddhisme ne reconnaît ni dieu créateur ni sauveur personnel, se prétendre « bouddhiste-chrétien » c’est vouloir « greffer une tête de yak sur le corps d’un mouton » !

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 30/11/2003