LogoAppli mobile

Comment comprendre, dans la dernière partie du Symbole des Apôtres, le « je crois à la sainte Eglise catholique » juste après l’affirmation de la foi en l’Esprit Saint ? N’est-ce pas une formulation bien unilatérale à l’heure de l’oecuménisme et du dialogue interreligieux ?

La traduction française de ce vénérable symbole de la foi a gardé la nuance qui existe en latin : « Credo... Ecclesiam », c’est à dire que je crois l’Eglise, à ce qu’elle me dit, mais je ne crois pas en l’Eglise comme je crois en l’Esprit Saint ! L’Eglise n’est donc pas la quatrième personne de la Trinité, mais l’oeuvre de Dieu et le lieu où l’action de l’Esprit Saint est reconnue et célébrée.

Quant au qualificatif « catholique », il est bien antérieur au schisme d’Orient et à la Réforme de Luther et peut se traduire par « l’Eglise universelle », même si, pour un baptisé catholique, « l’Eglise catholique » désigne aussi, en un sens plus étroit, sa propre communauté de foi au sein des diverses confessions chrétiennes.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
André KÉRYGME

Curé de Port Saint Nicolas

(re)publié: 30/11/2003