LogoAppli mobile

Pourquoi refuser à deux personnes homosexuelles qui s’aiment le droit de se marier ?

Tout simplement parce que le mariage n’est pas la reconnaissance du lien amoureux pouvant exister entre deux individus, mais une institution qui vise à encadrer la transmission de la vie et du patrimoine en fixant les droits et devoirs des époux, entre eux et à l’égard des enfants à venir ! De par sa raison d’être, l’institution du mariage ne concerne donc que des couples dont la différence sexuelle rend possible la fécondité charnelle de l’union.
Si droits il y a, ceux des postulants au mariage ne sont pas les seuls à prendre en considération : il y a aussi ceux des enfants espérés, tel celui de recevoir, en entrant dans la vie, autre chose qu’une filiation fictive, et encore celui de grandir dans l’amour structurant d’un père et d’une mère.

Ce qui vaut pour le mariage civil vaut encore plus pour le mariage à l’église, puisque la différence sexuelle, chantée dès les premières pages de la Bible, est constitutive de cet être humain créé « à l’image de Dieu » et présentée par Jésus lui-même comme l’origine de l’institution matrimoniale (Mt 19,2-18).

Et si vous estimez cette réponse un peu rapide et n’êtes toujours pas loin de considérer comme une avancée sociale le fait d’étendre le mariage à des personnes de même sexe, au risque de brouiller les repères anthropologiques les plus élémentaires, lisez donc, sur la Plage de Port Saint Nicolas, les fort intéressantes contributions à ce débat émanant de l’Église catholique d’une part : Elargir le mariage aux personnes de même sexe ? Ouvrons le débat !
et du Grand Rabbin de France d’autre part : Mariage homosexuel, homoparentalité et adoption : Ce que l’on oublie souvent de dire

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
André KÉRYGME

Curé de Port Saint Nicolas

Dans cette rubrique
(re)publié: 01/12/2012