LogoAppli mobile

La plupart des vies de saints sont des légendes avec tout plein de miracles inventés. Certains saints n’ont même pas existé !

Il est vrai que les vies de saints qui nous sont parvenues au fil des siècles ont souvent été enjolivées par souci d’édification ou pour servir les intérêts de la corporation ou du groupe qui se plaçait sous leur patronage. On peut aisément le constater dans les récits merveilleux rapportés, par exemple, au XIIIème s. par le Dominicain Jacques de Voragine dans sa « Légende Dorée ».

Il ne faudrait pas, pour autant, « jeter le bébé avec l’eau du bain » : si certaines narrations de martyres nous touchent encore, c’est qu’elles font référence à un contexte historique précis et « sonnent » vrai (par exemple les actes du procès de Jeanne d’Arc ou même, bien plus anciens, ceux du martyre du vieil évêque Polycarpe à Smyrne le 23 février de l’an 156).

L’Eglise s’est d’ailleurs efforcée, à plusieurs reprises et tout récemment encore, de faire le ménage et de faire disparaître de son calendrier liturgique des saints pourtant très populaires, mais dont l’enracinement historique se révélait trop douteux. Sans même parler des fameux rendez-vous donnés à la St GlinGlin, qui n’ont jamais vraiment trompé grand monde, on peut mentionner ici Ste Philomène, envers qui le saint Curé d’Ars avait pourtant une grande dévotion, et qui a disparu du sanctoral.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
André KÉRYGME

Curé de Port Saint Nicolas

Dans cette rubrique
(re)publié: 01/09/2012