LogoAppli mobile

Etre confirmé, ça apporte quoi par rapport au fait qu’on est déjà baptisé ?

Vous avez raison d’établir un lien entre les deux sacrements qui, à l’origine, n’en faisaient peut-être qu’un et qui, dans le cas d’un adulte, sont normalement célébrés avec l’eucharistie au cours d’une même célébration.

Le mot de « confirmation » ne signifie pas que la baptême a besoin d’être confirmé, il est définitif. Mais, dans le latin tardif, « confirmare » avait pris le sens atténué de « compléter ». Ainsi on disait que le diacre « confirmait » quand il donnait la communion au calice, pour « compléter » la communion au corps du Christ. Ce « complément » du baptême, par le rite de l’imposition des mains et l’onction avec le saint chrême, exprime le rôle de l’Esprit Saint dans la vie du chrétien et de l’Eglise.

C’est à partir du jour où l’Esprit vient sur Jésus, sous la forme d’une colombe, que Jésus commence sa mission. C’est à partir du jour où l’Esprit vient sur les Apôtres, sous la forme de feu, qu’ils commencent leur mission dans le monde. C’est à partir du jour où le « don de l’Esprit Saint » nous est donné que nous sommes reconnus comme bâtisseurs de l’Eglise.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
André KERYGME

Curé de Port Saint Nicolas

(re)publié: 01/05/2015
1ère public.: 30/11/2003