LogoAppli mobile

Est-il vrai que le catéchisme n’est plus seulement pour les enfants ?

Les évêques de France semblent le penser depuis longtemps, eux qui, dès 1985, ont voulu publier un « Catéchisme pour adultes », lequel parut effectivement en 1991, avant même le non moins célèbre « Catéchisme de l’Eglise catholique », qui, lui non plus, n’est pas franchement destiné aux enfants. Le besoin de mieux comprendre ce que l’on croit ne s’arrête pas, en effet, au sortir de l’enfance !

Vous noterez d’ailleurs que l’on parle aujourd’hui davantage de « catéchèse » que de « catéchisme »... le premier terme semblant plus large que le second, puisque l’on parle de « catéchèse des adultes » pour les catéchumènes et ceux que l’on appelle parfois les « recommençants » parce qu’ils renouent avec la foi de leur baptême après de longues années et souvent même sans avoir jamais suivi un parcours de catéchisme dans leur enfance.

Au « catéchisme » est associé souvent le souvenir ou l’idée d’un savoir acquis sous forme de questions-réponses et validé par un examen. Parler aujourd’hui de « catéchèse » suggère une toute autre pédagogie, celle de « l’initiation ». Le Christ ne se découvre pas seulement au bout du parcours de caté ou au terme de la préparation à un sacrement, mais sur le chemin même qui y conduit, chemin ponctué d’étapes liturgiques au sein de la communauté chrétienne.
Car là aussi est la nouveauté : autant le catéchisme était jadis l’affaire d’un personnel spécialisé (les fameuses « dames caté »), autant la responsabilité catéchétique est perçue aujourd’hui comme l’affaire de la communauté toute entière. C’est elle qui est le terreau nourricier de la foi. C’est en son sein qu’on est initié, non seulement à des sacrements, mais plus encore à la vie chrétienne.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/09/2014
1ère public.: 30/11/2007