LogoAppli mobile

Ma fille a été très déçue par sa marraine. Est-il possible, sur les registres du baptême d’effacer la marraine de l’époque et de la remplacer par celle qu’elle désire actuellement ?

S’il revient au parrain ou à la marraine d’un enfant « de le présenter de concert avec ses parents, et de faire en sorte que le baptisé mène plus tard une vie chrétienne en accord avec son baptême », il convient que lui-même, au moment du baptême, « mène une vie cohérente avec la foi et avec la fonction qu’il va assurer ». C’est ce que précise l’Eglise.
Dans le cas de votre fille, il se trouve que cette personne s’est comportée, au fils des années, de manière décevante pour elle. C’est dommage, pour la marraine d’abord, pour votre fille ensuite, qui attendait, semble-t-il, beaucoup d’elle. Mais cette expérience douloureuse ne doit pas pour autant vous conduire à trop de dureté ou à vous méprendre sur le parrainage du baptême.

On peut comprendre la déception de votre fille. Mais rappelez-lui la parabole de la paille et la poutre (Lc 6,41-42). Sa marraine l’a déçue ? Soit. Mais est-elle donc elle-même si sûre de mener une vie en tout point cohérente avec le baptême qu’elle a reçu ? N’a t-elle donc jamais déçu ceux qui, la sachant chrétienne, étaient en droit d’attendre d’elle une vie qui sente bon l’Evangile ?

Puisqu’on ne peut pas refaire l’histoire ni donc changer, après coup, le nom de celle qui fut, de fait, sa marraine de baptême, suggérez donc à votre fille de bien réfléchir à la marraine qu’elle pourrait solliciter elle-même pour sa Confirmation. Cela pourra donner lieu entre vous à un échange intéressant sur les critères demandés par l’Eglise et sur ses attentes à elle.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
André KÉRYGME

Curé de Port Saint Nicolas

Dans cette rubrique
(re)publié: 30/11/2003