LogoAppli mobile

En demandant le baptême pour mon fils, le curé a semblé faire quelques difficultés et m’a dit que Nathan n’était pas un prénom chrétien. Mon enfant ne peut-il donc pas garder son prénom pour son baptême ?

Il est exact que la litanie des saints qui trouve traditionnellement place dans la liturgie du baptême ne remonte guère en amont de St Jean-Baptiste, lorsqu’elle évoque ceux et celles qui, au cours de l’histoire, nous ont précédés dans la foi. Nathan étant un personnage de la première alliance, il n’a pas pu connaître Jésus... d’où les réticences de votre curé à parler de lui comme un disciple du Christ susceptible d’être choisi comme patron pour le baptême chrétien.
Mais c’est le seul et même Dieu qui se révèle dans l’un et l’autre Testament et Jésus lui-même semble volontiers attribuer à Abraham un rôle d’intercesseur (Lc 16,19-31). De ce point de vue, Nathan est une belle figure biblique, un prophète dont l’obéissance à Dieu et le courage devant le roi David méritent bien d’inspirer une vie de baptisé ! Vous pourrez en retrouver l’histoire aux chapitres 7 et 12 du second livre de Samuel... et rassurer ainsi votre curé qui verra que, de votre part, le choix de ce prénom n’est pas étranger au sentiment chrétien.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
André KÉRYGME

Curé de Port Saint Nicolas

Dans cette rubrique
(re)publié: 30/11/2003