LogoAppli mobile

Chronologie de l’Eglise : de 312 à 511

De la conversion de Constantin à la mort de Clovis

© Théo, Editions Fayard

De 312 à 511
DateRepères historiquesChronologie de l’Eglise
312 Victoire de [bleu]Constantin[/bleu] sur Maxence au Pont Malvius. A Carthage, commencement de la crise donatiste.
313 Edit de Milan : l’empereur [bleu]Constantin[/bleu] accorde toute liberté de culte à l’Eglise.

Il est saisi par les donatistes de leur différent avec l’évêque de Carthage.

314   Concile ou synode d’Arles, pour régler le conflit donatiste.
318 A Alexandrie, le prêtre [rouge]Arius[/rouge] répand sa doctrine.
323 [rouge]St Pacôme[/rouge] fonde à Tabennese en Haute-Egypte le premier monastère.

Synode d’Alexandrie : [rouge]Arius[/rouge] condamné

324 [bleu]Constantin[/bleu] seul maître de l’Empire.
325 [rouge]1er Concile œcuménique[/rouge] tenu à Nicée contre l’arianisme, à l’initiative de Constantin.

Symbole de Nicée

328 [rouge]Saint Athanase[/rouge], évêque d’Alexandrie.
330 [bleu]Constantin[/bleu] transfère le siège de l’Empire à Byzance, désormais appelée Constantinople.
337 Baptême et mort de [bleu]Constantin[/bleu] (dans la foi arienne qu’il avait d’abord combattue).
346 Interdiction du culte païen par l’empereur [bleu]Constance II[/bleu].
355 [rouge]St Athanase[/rouge] exilé.
356 Mort de [rouge]st Antoine[/rouge].
361 Fondation de l’abbaye de Ligugé (près de Poitiers) par [rouge]saint Martin[/rouge].
361-363 Règne de l’empereur [bleu]Julien[/bleu] dit l’« Apostat », qui essaye de restaurer un empire païen.
367 Mort de [rouge]st Hilaire[/rouge], évêque de Poitiers, champion de la lutte contre l’hérésie arienne.
370 [rouge]St Martin[/rouge] élu à l’évêché de Tours ; il s’installe dans l’abbaye de Marmoutiers qu’il crée à côté.
373 Mort de [rouge]st Athanase[/rouge].
374 [rouge]St Ambroise[/rouge], évêque de Milan.
376 [bleu]Valens[/bleu], empereur d’Orient, autorise les Wisigoths à passer les frontières du Danube.
378 [bleu]Valens[/bleu] battu par les Wisigoths qui déferlent vers la Méditerranée. Il meurt au combat.
379-395 [bleu]Théodose[/bleu], empereur d’Orient, puis maître de l’Empire réunifié. Il institue le christianisme religion officielle et interdit le culte païen. Il lutte contre l’arianisme.
380 L’Illyrie (ex-Yougoslavie) aux mains des barbares, agravant la coupure entre les parties orientales et occidentales de l’Empire.
381 [rouge]2e Concile œcuménique[/rouge], tenu à Constantinople complétant celui de Nicée. Le dogme de la Trinité est formulé.
385 [rouge]Saint Jérôme[/rouge] entreprend la traduction de la Bible en latin (La « Vulgate »).
386 Conversion de [rouge]st Augustin[/rouge].
395 A la mort de [bleu]Théodose[/bleu], partage définitif de l’Empire entre l’Orient et l’Occident entre ses fils [bleu]Arcadius[/bleu] et [bleu]Honorius[/bleu].
396 Les Wisigoths dans l’Empire d’Orient : ils pillent la Grèce et sont dirigés vers l’Italie par l’empereur [bleu]Honorius[/bleu]. [Rouge]St Augustin[/rouge] évêque d’Hippone.
Vers 400 [rouge]Saint Honorat[/rouge] fonde le monastère de Lérins.
402 L’empereur d’Occident [bleu]Honorius[/bleu] transfère sa capitale de Rome à Ravennes.
406 La frontière du Rhin ayant été dégarnie de troupes romaines pour assurer la protection de l’Italie contre les Wisigoths, grandes invasions des Barbares en Occident et notamment en Gaule.
410 Rome pillée par les Wisigoths.
411 A Carthage, condamnation définitive du donatisme, condamnation de [rouge]Pélage[/rouge].
412 Les Wisigoths dans le midi de la France. Ils s’étendent jusqu’en Espagne et fondent un royaume ayant pour capitale Toulouse.
429 Les Vandales passent d’Espagne en Afrique du Nord, y semant la désolation ; ils fondent un royaume arien.
430 Les Francs sur la Somme Mort de [rouge]st Augustin[/rouge].
431 [rouge]3e Concile œcuménique[/rouge] tenu à Éphèse contre [rouge]Nestorius[/rouge] qui affirme que Dieu comporte deux personnes distinctes, divine et humaine, et que Marie n’est que mère de Jésus et non mère de Dieu.
440-461 [rouge]St Léon le Grand[/rouge], pape.
449 « Brigandage d’Éphèse »
451 Périple ravageur d’Attila, roi des Huns en Gaule (rôles de [rouge]st Loup[/rouge], [rouge]st Aignan[/rouge], [rouge]ste Geneviève[/rouge] dans la défense des populations). Sa défaite aux Champs Catalauniques près de Châlons-sur-Marne par le général romain [bleu]Aetius[/bleu], allié à des Barbares.
452 Le pape [rouge]st Léon[/rouge] dissuade Attila de piller Rome.
455 Sac de Rome par Genséric, roi des Vandales, malgré les supplications de [rouge]st Léon[/rouge].
476 Déposition du dernier empereur d’Occident [bleu]Romulus Augustule[/bleu] par le chef des Hérules, [bleu]Odoagre[/bleu], qui devient roi d’Italie
481 [bleu]Clovis[/bleu] succède à [bleu]Childéric 1er[/bleu] comme roi des Francs.
486 Victoire de [bleu]Clovis[/bleu] sur le général romain [bleu]Syagrius[/bleu] à Soissons (épisode du vase de Soissons), faisant disparaître le dernier vestige de la domination romaine en Gaule.
[bleu]Clovis[/bleu] étend son domaine jusqu’à la Loire.
489 Les Ostrogoths s’emparent de l’Italie.
493 [bleu]Clovis[/bleu] épouse Clothilde, catholique, fille du roi des Burgondes Chilpéric
496 Victoire de [bleu]Clovis[/bleu]sur les Alamans à Tolbiac, étendant son territoire jusqu’au-delà du Rhin.
Vers 500 Baptême de Clovis à Reims par [rouge]st Rémi[/rouge], évêque de la ville.
Vers 507 Victoire de [bleu]Clovis[/bleu] sur Alaric, chef du royaume Wisigoth d’Aquitaine à Vouillé ; le royaume franc s’étend jusqu’aux Pyrénées.

[bleu]Clovis[/bleu] fixe sa capitale à Paris

511 Mort de [bleu]Clovis[/bleu].
Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 30/11/1999