LogoAppli mobile

Présentation du Seigneur (2/2) : Prières pour la cébébration

Conformément à la loi, Marie et Joseph vont présenter leur petit garçon au temple.
Ce 2 février est en effet la fête de la présentation de Jésus au temple que nous appelons aussi la Chandeleur.
Le nom de cette fête, « Chandeleur », ou « fête des chandelles  », a une origine latine et païenne  : la festa candelarum, expression dans laquelle on retrouve candela, qui signifie chandelle. Il est de tradition que des cierges soient bénis pour rappeler que Jésus est lumière du monde. Les chrétiens rapportent ensuite les cierges chez eux afin de protéger leur foyer.
Les crêpes avec leur forme ronde et leur couleur dorée rappelleraient le soleil enfin de retour après la nuit de l’hiver, ce qui expliquerait que l’on confectionne des crêpes à la Chandeleur, moment de l’année où les jours s’allongent. C’est également à cette époque de l’année que les semailles d’hiver commençaient. On se servait donc de la farine excédentaire pour confectionner ces crêpes, qui sont un symbole de prospérité pour l’année à venir.
Les orthodoxes, eux, appellent cette fête « la fête de la rencontre ».
Le temple est en effet le lieu de rencontre entre Dieu et les hommes et des hommes entre eux. N’est-ce pas ce que nous désirons vivre nous aussi en venant chaque semaine dans cette église ?
Que cette eucharistie de la rencontre soit donc une fête pour chacune et chacun d’entre nous.

(Ici on peut suggérer une procession des cierges que les participants auront reçus à l’entrée et qui viendront illuminer l’autel pendant la célébration. Chacun pourra ensuite le reprendre chez lui.
Pendant la procession sur fond musical, le prêtre peut prononcer cette prière :
« Seigneur, toi la lumière du monde, fais resplendir au cœur de nos vies la lumière qui jamais ne s’éteint ; donne à celles et ceux qui portent ces cierges d’en être illuminés tout au long de l’année, dans leur foyer et dans leur travail ; donne à notre communauté de rayonner chaque jour cette lumière et cette joie de la rencontre avec toi et entre nous. »)

Kyrie :

Commençons cette eucharistie de fête en nous confiant à la bonté de notre Dieu.

 Seigneur Fils bien-aimé du Père, Seigneur, montre-nous ton amour.
 O Christ lumière du monde annoncée par les prophètes, ô Christ montre-nous ton amour.
 Seigneur, promesse faite à tous les peuples, Seigneur montre-nous ton amour.

Que Dieu notre Père recrée en nous ce que le mal a brisé et qu’il nous fasse grandir dans la communion avec lui et avec les autres. Amen.

Prions :

Comme tu as accueilli Marie et Joseph venus présenter Jésus, lumière du monde, aide-nous à préférer sa lumière à nos ténèbres et à l’accueillir dans ce temple que tous nous formons, ici ensemble.

Alors nous vivrons avec toi dès maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

Prière universelle :

Toute vraie prière est d’abord ouverture au monde et aux autres. C’est dans ce sens que nous sommes invités maintenant à confier notre prière au Seigneur.

Prions pour tous les parents qui ont
le souci de donner à leurs enfants le goût de Dieu
et de les éduquer dans l’Esprit de l’Evangile.
Seigneur nous te prions.

Bien des femmes et des hommes ont consacré leur vie au Seigneur
par la prière et le service.
Puissent-ils par leur manière de vivre
être lumière et chemin qui conduisent vers Dieu.
Seigneur nous te prions.

Chaque jour nous entendons diffuser des paroles de menace et de guerre
qui suscitent et entretiennent la peur.
Pour que de plus en plus dans le monde,
s’élèvent des voix pour réclamer la paix et le respect des peuples.
Seigneur nous te prions.

Oui, Seigneur, donne la paix à notre monde, à nos familles et à tous les peuples. Dans ta bonté exauce nos prières Amen.

Offrande :

Comme Marie et Joseph ont présenté Jésus, nous aussi nous te présentons, Seigneur, notre offrande, ce pain et ce vin signes de notre vie dans toute sa banalité quotidienne.
Puisse-t-elle par cette eucharistie être transformée pour atteindre une dimension d’amour infini. Amen.

Notre Père :

C’est animés par le même Esprit qui a conduit Anne et Syméon au temple que nous aimons dire ensemble : NOTRE PÈRE…

Paix :

Délivre-nous, Seigneur, de mépriser le monde et les hommes qui l’habitent.
Délivre-nous de ne voir que ce qui est méprisable et laid.
Mais aide-nous à admirer ta grandeur et ta bonté à travers tous les visages que nous rencontrons et de reconnaître en tout homme un être sacré.
Que la paix du Seigneur soit toujours avec vous…

Communion :

Merci, Seigneur, de nous avoir donné le goût de venir nous joindre à la communauté de celles et ceux qui te prient et veulent ensemble former le temple où tu te plais à demeurer.
Soutiens-nous dans la confiance et le désir de te rencontrer dès aujourd’hui et pour les siècles des siècles. Amen.

Bénédiction :

Soyons lumière, rayonnons le vrai bonheur et que le Seigneur nous bénisse : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Amen.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Georges LAMOTTE

Prêtre du diocèse de Namur, † 2017.

(re)publié: 02/12/2020