LogoAppli mobile

Pentecôte

La fête de la Pentecôte était, est toujours, une fête juive. Israël voulait, cinquante jours après Pâques, remercier Dieu pour tous ses dons et plus particulièrement pour le don de la terre, le don de l’alliance, le don des promesses, le don de la Loi.
La Pentecôte chrétienne se présente comme le don de l’Esprit Saint et la tradition catholique en énumère sept formes pour dire sa diversité. La formulation a pour origine un texte du livre d’Isaïe : « Un rameau sortira de la souche de Jessé, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’Esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de vaillance, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur… Il ne jugera pas d’après ce que voient ses yeux, il ne se prononcera pas d’après ce qu’entendent ses oreilles. » (Is 11, 1-3)
Notre quotidien est fait d’un nombre incalculable d’observations faites, de pensées entendues, de décisions prises sans que nous ayons toujours les moyens de ne pas laisser les autres penser et décider pour nous. Les dons de l’Esprit concernent tous les domaines de l’expérience humaine dans lesquels sont mobilisés le savoir et le vouloir pour les mettre en harmonie avec le projet divin pour l’homme. Au IXe siècle, Raban de St Maur, un moine bénédictin devenu évêque de Mayence, les exprima en musique dans la plus célèbre des hymnes chrétiennes, le Veni Creator, que Luther traduisit en allemand.

1. Le premier se nomme Sagesse, au sens biblique du terme, pour nous permettre de reconnaître le bien du mal, d’être en communion en paroles et en actes avec la Sagesse divine qui appelle de notre part une contemplation reconnaissante.

2. Vient ensuite l’Intelligence. Elle nous ouvre à la compréhension des Ecritures comme Jésus y conduisit les disciples d’Emmaüs lorsqu’il les leur expliquait tout en commençant par les prophètes. Il faut les yeux du cœur pour les comprendre.

3. Le troisième don a pour nom la Science, la connaissance. Les sciences des choses de la terre, les hommes savent les développer et ils le font avec succès sans pouvoir pourtant répondre à des questions essentielles. « Qui sommes-nous » parce que nous sommes plus que matière. « D’où venons-nous, où allons-nous ? » parce que les sciences des hommes ne peuvent franchir les limites du temps et de l’espace. Mais regarder la création comme projet de l’Amour divin fait dépasser toutes les frontières et donne du sens à la vie.

4. Le don de la Force répond au besoin de persévérance dans l’épreuve, le courage du témoignage. Pour nous aider au quotidien à accomplir notre devoir d’état dans les petites et grandes choses.

5. Le Conseil, le don du discernement spirituel. Pour voir en soi les attitudes à adopter dans les événements et pour choisir le meilleur comportement lorsqu’il s’agit de prendre une décision. Nous serons bien inspirés alors de lever les yeux au-dessus de la confusion des options humaines et se mettre à l’écoute de Dieu.

6. La Piété, comme affection filiale pour reconnaître la miséricorde et la tendresse de Dieu. Elle nous met dans l’attitude de confiance de l’enfant.

7. Associée la Crainte, le dernier des sept dons, qui n’est pas la peur du Tout-Puissant ou du Juge mais la conscience de l’infinie distance entre le Tout-Autre et nous, ses créatures. Ce don suscite une attitude d’humilité et d’émerveillement.

Seigneur, nous allons quitter cette célébration, retourner à nos occupations, à nos projets, retrouver nos soucis, nos inquiétudes. Nous te prions de nous donner un peu de ton Esprit, pour vivre plus sereinement nos journées. Accompagne-nous comme tu as accompagné les disciples d’Emmaüs pour rendre nos cœurs plus brûlants. Alors nous saurons mieux dire les merveilles de Dieu.


Méditation

Seigneur,
Comme des vasques vides, nous te présentons
Notre corps fragile autant que l’argile
Notre cœur fatigué de ne pas savoir aimer,
Notre esprit embrouillé de fausses vérités,
Notre âme que nous ne savons pas t’élever,
Pour que tu y déposes les sept fleurs de l’Esprit.

Celle de la Sagesse qui est émerveillement et contemplation,
Celle de la Science pour reconnaître ta beauté dans la création,
Celle de l’Intelligence des Écritures et son fil conducteur,
Celle du Conseil pour le discernement dans la quête du bonheur,
Celle de la Force qui donne au pèlerin la persévérance,
Celle de la Piété qui met à genoux dans la révérence,
Celle de la Crainte de ne pas reconnaître ta grandeur.

Seigneur, envoie sur nous ton Esprit
Pour que ces fleurs produisent leurs fruits.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 09/06/2019