LogoAppli mobile

33e dim. ordinaire (17/11) : Prières pour la célébration

La liturgie de cette fin d’année, nous plonge dans une ambiance apocalyptique.
Cela risque de nous mettre mal à l’aise. Pourquoi ?
Sans doute parce que cela nous fait penser à toutes ces annonces de fin du monde dont certains se gargarisent pour entretenir un climat de peur et obliger le monde à se convertir, mais aussi parce que tous les jours nous sommes saturés par des images de catastrophes, toutes au plus meurtrières.
Ici il ne s’agit pas du tout de cela mais au contraire d’un cri d’espérance, de confiance aux promesses de Dieu. Des promesses dont la réalisation dépend de chacun de nous aujourd’hui.

Au début de cette célébration, reconnaissons-nous dans la vérité de ce que nous sommes :
- Seigneur, toi le Messie venu apporter la Bonne Nouvelle aux pauvres, Seigneur montre-nous ton amour.
- O Christ, toi qui n’as pas hésité à affronter la souffrance et la mort pour nous entraîner dans la résurrection, ô Christ, montre-nous ton amour.
- Seigneur, toi qui nous invites à la persévérance dans la foi, Seigneur, montre-nous ton amour.

Oui, le Seigneur nous appelle chacun par notre nom et nous redit qu’il veut nous voir heureux et dans la paix.
Qu’il recrée en nous ce que le mal a brisé et qu’il nous fasse grandir dans la communion avec lui et avec les autres. Amen.

Prions :

Seigneur, il est difficile de reconnaître ta présence dans la violence du monde.

Aide-nous à ne pas sombrer dans le désespoir et la démission mais donne-nous la force d’affronter le mal, car nous savons qu’avec toi nous sortirons vainqueurs et que ta clarté illuminera notre nuit.
C’est pour cela que nous te rendons grâce aujourd’hui et chaque jour pour les siècles des siècles. Amen.

Prière universelle :

Avec persévérance continuons à adresser à Dieu notre prière.

Au loin dans le monde comme tout près de chez-nous
nous sommes harcelés de catastrophes et de malheurs les plus divers.
La peur paralyse nos énergies et nous empêche de lutter du côté de la vie.
Pour que la force de notre amour
garde intacte notre détermination de servir et de faire grandir le bonheur.
Seigneur, nous te prions.

Nous mettons plus facilement notre assurance
dans les choses matérielles de ce monde
plutôt que d’investir en amitié et en rencontres fraternelles.
Pour que nous nous laissions convaincre par le conseil de Jésus
et nous engagions avec persévérance dans la certitude
que la vie triomphera du mal et de la mort.
Seigneur, nous te prions.

S’il y a une escalade dans la violence et dans le mal
il peut y avoir une même escalade dans l’amour et le bonheur.
Plus nous créerons de la joie, plus nous en bénéficierons.
Pour que chaque geste, chaque parole soit semence de joie.
Seigneur, nous te prions.

Seigneur, tu entends les appels de tes enfants, soutiens notre espérance pour que rien n’entame notre volonté de te servir dans tous nos frères et sœurs. Amen.

Offrande :

Par cette offrande Seigneur, nous voulons te montrer que, quelles que soient nos épreuves et nos fatigues, nous désirons poursuivre nos engagements avec persévérance par le Christ Notre-Seigneur. Amen.

Notre Père :

Si, dans certaines circonstances, il est difficile de croire en un Dieu de bonté, nous devons continuer à croire qu’il est bien à nos côtés et que nous pouvons toujours l’appeler : NOTRE PÈRE…

Paix :

Délivre-nous, Seigneur, de toute démission devant la violence et le mal.
Délivre-nous de toute lassitude et abandon de nos engagements.
Mais donne-nous d’oser lever les yeux vers toi pour te dire notre inquiétude.
Donne-nous d’oser aimer à tort et à travers dans la certitude de l’avènement d’un monde fraternel.
Que la paix du Seigneur soit toujours avec vous…

Communion :

Plus que nous, Seigneur, tu sais quels enfers l’humanité est capable d’inventer, vers quelles destructions elle peut courir.
Apprends-nous à persévérer dans la paix, à préférer l’union des cœurs à tous les trésors du monde.
Apprends-nous à rester fermes dans la foi et joyeux dans l’espérance.
Apprends-nous enfin à tout remettre entre tes mains et à nous encourager mutuellement dans l’épreuve, grâce à l’espérance de connaître un jour ta joie éternelle. Amen.

Bénédiction :
Attentifs et confiants dans les promesses de Dieu, qu’il nous bénisse, au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 17/09/2019