LogoAppli mobile

30e dim. ordinaire (27/10) : Prières pour la célébration

Bonjour à chacun et chacune et bienvenue à vous tous qui, quels que soient votre rang social, votre histoire, ou même votre QI… venez vivre la fête de la rencontre : la rencontre entre nous mais aussi la rencontre avec le Seigneur.
La liturgie de ce jour nous parle de la prière. Deux attitudes opposées, celle du pharisien centré sur lui-même, celle du publicain qui n’a que son indigence à offrir. La prière du pauvre touche le cœur de Dieu. Il suffit d’un peu d’abandon.

Avec notre foi et nos doutes, nos assurances et nos faiblesses, nous voici, tels que nous sommes, mais habités de cette certitude : Dieu nous accueille et nous sourit.

- Seigneur, toi qui ne regardes pas l’apparence mais le fond de nos cœurs, Seigneur, montre- nous ta tendresse.
- O Christ, toi qui élèves les petits et les humbles, ô Christ, montre-nous ta tendresse.
- Seigneur, toi qui te réjouis de partager ce repas d’alliance avec nous, tels que nous sommes, Seigneur, montre-nous ta tendresse.

Que Dieu notre Père recrée en nous ce que le mal a brisé et qu’il nous fasse grandir dans la communion avec lui et avec les autres. Amen.

Prions :

Dieu très bon, tu ne désires rien d’autre que le bonheur de tes enfants.
Par sa parole et son exemple, Jésus nous trace un chemin de vie.
Ouvre nos cœurs à ton Esprit d’humilité et nous serons capables d’accueillir tout ce qui nous vient de toi.

Prière universelle :

La prière qui va droit au cœur de Dieu, c’est la prière de l’opprimé et du pauvre. C’est en leur nom que nous lui adressons ici nos intentions.

- Dieu ne fait pas de différence entre les hommes.
Or nos communautés d’Eglise sont parfois méfiantes ou même méprisantes
pour les publicains d’aujourd’hui qui ne partagent pas notre idéal.
Puissions-nous être plus accueillants, ouverts et proches
de toutes celles et ceux qui sont tout simplement différents.
Seigneur, nous te prions.

- Il nous est parfois difficile d’accepter ceux qui sont une charge pour la société,
ceux qui abîment et détruisent ce que nous essayons de construire
au prix de beaucoup d’efforts.
Que leur violence et leur agressivité ne nous découragent pas,
que leur comportement ne nous fasse pas désespérer d’eux.
Seigneur, nous te prions.

- Devant l’immense souffrance du monde
nous nous sentons insignifiants, démunis.
Prenons conscience que nous ne sommes pas seuls,
que nous faisons partie d’un peuple !
Ce n’est qu’ensemble et avec ton aide, Dieu notre Père,
que nous pouvons changer le visage du monde.
Seigneur, montre-nous ta tendresse.

Seigneur, augmente en nous la foi, exauce nos demandes pour toutes celles et ceux qui ont besoin d’être relevés et réconfortés. Amen.

Offrande :

C’est toi, Seigneur, qui avec l’aide de toute l’humanité, nous procures les biens de la terre.
En te présentant ce pain et ce vin, nous t’apportons aussi notre vie pour que tu l’enrichisses des fruits de ton Esprit, par le Christ Notre Seigneur. Amen.

Notre Père :

Avec un cœur plein d’émotion, un cœur de pauvre (nous nous donnons la main) nous tendons les mains vers le Dieu que Jésus nous a appris à connaître et nous aimons dire : NOTRE PÈRE…

Paix :

Délivre-nous, Seigneur, de cette tentation permanente de ne parler que de notre seul « je ».
Libère-nous de cette suffisance qui étouffe les hommes trop vertueux et trop pieux.
Mais ouvre-nous aux difficultés et aux épreuves des autres. Qu’ils soient au cœur de nos préoccupations, de notre raison de vivre et que par nous la paix apaise toute souffrance.
Que la paix du Seigneur soit toujours avec vous…

Communion :

Père, tu viens de nous donner ce que tu as de meilleur : la vie même de ton fils.
Puisqu’il veut faire de nous les témoins de ta paternelle tendresse, affermis-nous dans l’espérance de ton Royaume où toute faim sera comblée dès aujourd’hui et pour les siècles des siècles. Amen.

Bénédiction :

Réconfortés par le don merveilleux que Dieu a fait de lui-même, puissions-nous aller en faisant de même.
Et que notre Dieu très aimant nous bénisse : au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 27/08/2019