LogoAppli mobile

1er dim. de l’Avent (2/12) : Méditation

Dieu prépare un monde nouveau, quelle merveille !

Voici un évangile qui ne supporte pas que l’on fasse l’économie de son genre littéraire. C’est une apocalypse et elle ne nous est compréhensible que dans la mesure où nous en retrouvons les clés.

Comme toutes les apocalypses, elle rappelle la présence de Dieu à ceux qui vivent de telles épreuves qu’ils pourraient se croire abandonnés de Lui et quand elle décrit un chamboulement cosmique, ce n’est qu’une image symbolique du renversement complet de la situation : le message c’est : « Dieu aura le dernier mot. » Or nous faisons assez souvent l’expérience de cette désespérance soit par nous-mêmes soit chez notre prochain : « Qu’ai-je donc fait au Bon Dieu pour qu’Il m’abandonne ainsi... »

Jésus ne nous annonce pas une fin du monde cataclysmique mais au contraire nous rassure et nous console en nous promettant qu’Il sera là chaque fois que nous aurons l’impression que notre univers personnel vacille, chaque fois que nous sentirons nos jambes se dérober tant le malheur qui survient nous accable : « Ayez confiance, car dans ces moments-là je suis plus proche que jamais de vous. » Dans ces moments-là, donc, restons debout, redressons-nous, car nous avons un témoignage à porter devant nos frères : témoignage d’espérance au milieu d’un monde qui en a de moins en moins, d’amour au milieu d’hommes si souvent égoïstes, de foi quand nos contemporains croient ne pouvoir compter que sur eux-mêmes. Invitation à rendre témoignage ! Comme on est loin d’un attentisme désengagé ! Il nous faut entrer dans toute une orientation spirituelle à laquelle l’Avent doit justement nous initier. Courage car voici bientôt notre consolation en ce temps de détresse et la révélation du sens caché de l’histoire.


Claude JEUKENS sj
 
(re)publié: 02/10/2018