LogoAppli mobile

2e dim. de Carême (28/2) : Prière eucharistique « Dieu sur la montagne »

Cél. C’est avec une joie sans cesse renouvelée que nous venons ici comme sur la montagne, pour prier.

Ts. Il est parfois bon de prendre un peu de hauteur pour voir plus loin
et savoir où l’on va.
Il est nécessaire de nous rapprocher de toi Seigneur
pour regarder notre humanité avec un regard transfiguré.

Cél. Aujourd’hui aussi, comme Abraham, nous devons nous défaire de nos conceptions anciennes.
Tu n’es pas ce Dieu cruel et insensible, mais un Dieu débordant d’attention et plein de délicatesse.

Ts. Béni es-tu d’avoir mis tout en œuvre pour nous inventer
et d’avoir osé rêver d’hommes et de femmes capables de construire du bonheur.

Cél. Béni es-tu de nous avoir fait libres et de nous inviter à être pour toi de vrais partenaires. C’est pourquoi avec tous ceux qui partagent ta gloire nous aimons chanter et proclamer :

Saint, Saint, Saint le Seigneur Dieu de l’univers…

Cél. Comme les apôtres Pierre, Jacques et Jean, nous aussi nous sommes accablés de sommeil, le sommeil du repli sur soi, de l’indifférence et de l’égoïsme.

Ts. Comme les apôtres
nous avons parfois envie de nous installer avec ceux que nous aimons
et de vivre déjà le ciel sur la terre, loin des soucis et des malheurs du monde,
loin de tous les hommes qui se débattent dans leurs souffrances.
Mais toi, Seigneur, avec tes amis, tu es redescendu dans la plaine
pour remonter bientôt sur la montagne du calvaire où tu fus défiguré.

Cél. Envoie ton Esprit sur ce pain de souffrance et ce vin de la joie, signes de notre vie, pour qu’ils soient eux aussi transfigurés et deviennent corps et sang du Christ, sacrement de ta présence au cœur de notre assemblée et du monde.

Avant de gravir la montagne de la croix, Jésus réunit ses amis et au cours de ce dernier repas il prit le pain, le rompit et le leur donna en disant : « Prenez et mangez-en tous, ceci est mon corps livré pour vous. »
De même à la fin du repas il prit la coupe de vin, de nouveau il rendit grâce et la fit passer à chacun en disant : « Prenez et buvez-en tous, car ceci est la coupe de mon sang, le sang de l’alliance nouvelle et éternelle qui sera versé pour vous et pour la multitude en rémission des péchés. Vous ferez cela en mémoire de moi. »

Cél. Que ce même Esprit de vie, vienne nous saisir et nous renouveler, qu’il fasse de nous un peuple fraternel et ardent à faire le bien.

Ts. Ouvre nos yeux, Seigneur, pour que nous remarquions tous les visages défigurés par le mal, les épreuves et les fautes
par la solitude, la souffrance et l’erreur.
Aide-nous à les transfigurer afin qu’ils deviennent des visages rayonnants de bonheur.

Cél. Nous te prions pour toutes celles et ceux qui nous ont précédés dans la mort, que tout en demeurant auprès de toi, ils nous soutiennent dans nos efforts de carême et nous donnent de sourire à la vie.

Ts. Nous te prions aussi, Seigneur, pour ton Eglise, que ce temps de carême la tienne en éveil. Suscite en elle des énergies nouvelles pour édifier par nos luttes et nos efforts une société de plus en plus fraternelle.

Cél. Merci, Seigneur pour ces instants bénis que nous venons de vivre.
Merci pour la joie qui nous habite.
C’est pour cela que nous voulons une fois encore te redire notre émerveillement :

Par lui, avec lui et en lui, à toi Dieu le Père très aimant dans l’unité du Saint Esprit tout honneur et toute gloire pour les siècles des siècles. Amen.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Georges LAMOTTE

Prêtre du diocèse de Namur, † 2017.

(re)publié: 28/12/2020