LogoAppli mobile

1er dim. de Carême (1/3) : Prières pour la célébration

Nous nous faisons tous une représentation de Dieu qui nous est personnelle, différente des autres. Personne ne peut affirmer « je connais Dieu ! » Il ne se laisse que deviner, approcher.
Pendant le carême, la liturgie nous offre des récits de l’histoire sainte pour nous aider à faire le même chemin de découverte de Dieu que le peuple hébreu.
Un Dieu qui, comme nous le verrons aujourd’hui manifeste par le signe de ‘l’arc en ciel’ qu’il est un Dieu d’alliance, un Dieu qui se soucie de l’homme et nous invite à faire de même : « Où est ton frère ? »

 Seigneur, toi qui nous donnes aujourd’hui de célébrer l’eucharistie : Seigneur, prends soin de nous.
 O Christ, toi qui nous conduis sur le chemin de Pâques : ô Christ, prends soin de nous.
 Seigneur, toi qui nous invites à la conversion du cœur : Seigneur, prends soin de nous.

Que Dieu notre Père recrée en nous ce que le mal a brisé et qu’il nous fasse grandir dans la communion avec lui et avec les autres. Amen.

Prions.

Dieu notre Père, au moment où s’ouvre devant nous la route qui mène à Pâques, nous voulons revenir à toi de tout notre cœur, car tu es toujours fidèle à ton alliance. Aide-nous à redécouvrir ton vrai visage et ainsi de mieux goûter la vie qui nous est donnée par Jésus Christ ton Fils notre Seigneur…

Prière universelle.

Prendre soin de nos frères et sœurs en humanité. Tel est le message de Jésus. Entraînons-nous donc mutuellement à l’engagement.

Lorsque nous sommes plongés dans l’épreuve,
lorsque nous connaissons l’échec,
nous sommes tentés de croire que Dieu se venge de nous.
Pour que nous nous débarrassions définitivement
de cette idée d’un Dieu vengeur
pour redécouvrir le Dieu sauveur.
Seigneur nous te prions.

Ils sont innombrables, ces hommes et ces femmes qui aujourd’hui
vivent des situations dramatiques
dont ils ne voient pas comment ils pourront jamais se sortir.
Pour qu’au cœur de leur détresse
ils se souviennent que Dieu est toujours de leur côté
qu’il est le Dieu de l’alliance, le Dieu de la résurrection.
Seigneur nous te prions.

Nous rêvons tous de pouvoir changer l’humanité,
de convertir le monde.
Mais le monde ne pourra se renouveler
que si chacun commence d’abord
par « balayer devant sa porte ».
Pour que ces 40 jours de carême soient l’occasion de nous convertir
d’abord nous-mêmes, personnellement.
Seigneur nous te prions.

Au cœur de notre paroisse (localité…),
nous ne formons qu’une petite communauté.
Puissions-nous par notre façon de vivre,
aller au-devant de ceux qui connaissent l’épreuve,
mais aussi par notre prière,
nous poser la question « où est ton frère ? ».
Seigneur nous te prions.

Que ce temps de carême nous soit profitable et nous stimule à nous soucier davantage les uns des autres en commençant par les plus vulnérables. Amen.

Offertoire.

Nous t’apportons, Seigneur, ce pain et ce vin. Ils sont le fruit de nos vies.
En les acceptant tu en fais pour nous les signes de l’alliance nouvelle et éternelle avec l’humanité par le Christ Notre Seigneur. Amen.

Notre Père.

« Que ton règne vienne » disons-nous dans notre prière.
Le règne, il est déjà là lorsque nous unissons nos voix pour dire : NOTRE PÈRE …

Paix.

Délivre-nous, Seigneur, de ne vivre que pour nous. Mais donne-nous de vivre ces 40 jours en osant nous remettre en question et choisir pour qui ou pour quoi nous voulons vivre.
Qu’au terme de ce temps de renouvellement et de changement, nous puissions goûter à la joie de vivre dans la paix que tu nous as promise pour les siècles des siècles. Amen.

Communion.

Nous ne pouvons imaginer de vivre dans un monde sans relief, sans couleur, sans rite ni célébration.
Notre vie serait terne et sans saveur.
C’est toi, Seigneur, qui nous donnes chaque semaine de célébrer ce qu’il y a de plus beau au monde : une alliance d’amour.
Donne-nous à travers les événements de notre histoire de découvrir chaque jour ton visage de Père.
Que ce temps de carême soit l’occasion de reconnaître ta présence dans le pain partagé mais aussi à devenir l’expression de ton visage lorsque nous luttons contre le mal et vivons selon ta bonté par le Christ Notre Seigneur. Amen.

Bénédiction.

« Où est ton frère ? » que cette question nous habite tout au long de ce carême et que le Seigneur nous bénisse : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Amen.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Georges LAMOTTE

Prêtre du diocèse de Namur, † 2017.

(re)publié: 21/12/2020