LogoAppli mobile

17e dim. ordinaire (25/7) : Prière eucharistique « Du pain à partager »

Cél. Vraiment il est juste et bon de te glorifier Dieu notre Père. Tu nous rassembles autour de Jésus pour écouter sa parole et partager le pain.

Ts. Dans le désert, tu as nourri ton peuple
et tu l’as conduit vers le pays où coulent le lait et le miel.
Sur la montagne de Galilée, ton fils Jésus accomplit des prodiges et réjouit la foule affamée.

Cél. Aujourd’hui encore il multiple pour nous le pain et nous invite aussi à donner sans compter. Pour tant de largesses, nous te bénissons Dieu notre Père et nous chantons :

Saint Saint Saint le Seigneur Dieu de l’univers…

Cél. Béni sois-tu, Père, de nous inviter au banquet de l’alliance par lequel tu ravives nos forces pour progresser sur la route qui mène vers toi.

Ts. Comme autrefois sur la montagne, Jésus est présent à son peuple.
Apprends à l’Eglise ta tendresse et ton attention pour tous.
Apprends aux nations à imaginer de nouvelles solidarités.
Apprends-nous le geste du partage et de la solidarité.

Cél. Seigneur, à travers nos gestes d’entraide, c’est toi qui viens apaiser toute faim. Ravive aujourd’hui encore notre espérance.
Que ton Esprit vienne sur ton peuple et sur ce pain et ce vin, qu’ils deviennent ton corps et ton sang, sacrement de ta présence et de ton amour.

La veille de sa mort, au cours de son dernier repas avec ses apôtres, Jésus prit le pain, le rompit et le leur donna en disant : « Prenez et mangez-en tous, ceci est mon corps livré pour vous. »
De même à la fin du repas, il prit la coupe, rendit grâce et la donna à ses disciples en disant : « Prenez et buvez-en tous car ceci est la coupe de mon sang, le sang de l’alliance nouvelle et éternelle qui sera versé pour vous et pour la multitude en rémission des péchés. Vous ferez cela en mémoire de moi. »

Cél. Béni sois-tu, Seigneur, pour ton Esprit qui, au-delà de nos divergences, met au cœur de chacun de nous le désir d’établir ton Royaume de paix.

Ts. Nos gestes d’entraide semblent si peu de chose devant l’immense misère du monde.
Viens, Seigneur, les multiplier en nous rendant de plus en plus nombreux à ouvrir nos mains.

Cél. Comme ce petit garçon avec ses cinq pains, tu as besoin de nous pour nourrir aujourd’hui ceux qui ont faim de pain, d’amour et de dignité.
Apprends-nous à communiquer la vie que nous tu nous donnes en abondance.

Ts. A travers les Ecritures, tu n’as cessé de nous témoigner de la surabondance et la gratuité de tes dons.
Rends-nous assez réceptifs, non pour les accaparer, mais pour les accueillir et les partager à notre tour.

Cél. Béni sois-tu, Seigneur, pour ce pain que nous allons partager maintenant.
C’est pour cela que nous nous unissons à ces millions d’hommes et de femmes qui avant nous et aujourd’hui de par le monde proclament ta gloire :

Par lui, avec Lui et en lui, à Toi Dieu le Père très aimant dans l’unité du Saint-Esprit tout honneur et toute gloire pour les siècles des siècles. Amen.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Georges LAMOTTE

Prêtre du diocèse de Namur, † 2017.

(re)publié: 25/05/2021