LogoAppli mobile

Christ-Roi (22/11) : Prières pour la célébration

Bonjour !
Avec la fête du Christ Roi, nous terminons une année liturgique. Tout au long de cette année nous avons eu l’occasion de revivre les grands événements de la vie de Jésus racontée dans l’évangile de Matthieu : l’annonce de Jean-Baptiste, la naissance de Jésus, sa vie publique, sa mort et sa résurrection. Il est normal que l’on termine en apothéose avec l’exaltation de Jésus dans la gloire. Sa gloire qui n’est rien d’autre que le bonheur des petits et des opprimés.
Il nous a embauchés pour devenir les artisans de ce Royaume, mais le sommes-nous toujours ?

 Seigneur, tu as voulu croiser mon regard et je ne t’ai pas remarqué. Seigneur, prends pitié.
 O Christ, tu as eu besoin de moi et je n’étais pas disponible. O Christ, prends pitié.
 Seigneur, je t’ai vu avoir faim et soif, étranger… et je ne t’ai pas accueilli. Seigneur, prends pitié

Que Dieu notre Père recrée en nous ce que le mal a brisé et qu’il nous fasse grandir dans la communion avec lui et avec les autres. Amen.

Prions.

Dieu Père, dans ton Royaume, les humbles sont rois et les pauvres bienheureux.

Donne-nous de savoir discerner les signes de ton Royaume déjà présent au milieu de notre monde, toi le vivant pour les siècles des siècles. Amen.

Prière universelle.

Le Royaume est déjà là et pourtant toujours en devenir. Aussi, demandons au Seigneur de faire de nous les ouvriers de ce Royaume.

« J’avais faim et vous m’avez donné à manger. »
Avec les peuples de la terre qui ne mangent pas à leur faim,
avec les hommes, les femmes et les organisations qui appellent au partage des richesses.
Seigneur, nous te prions.

« J’étais un étranger et vous m’avez accueilli… »
Avec tous ceux et celles qui ont dû fuir leur terre,
avec tous les exilés et les réfugiés,
avec les hommes et les femmes qui ouvrent grand leur cœur et leur maison.
Seigneur, nous te prions.

« J’étais malade et vous m’avez visité… »
Avec les malades, ceux de notre famille et de notre communauté
et tous ceux qui sont atteints dans leur corps et leur cœur.
Avec les visiteurs de malades, le personnel soignant
et ceux qui sont une présence attentive et aimante auprès de ceux qui souffrent.
Seigneur, nous te prions.

« J’étais en prison et vous êtes venus jusqu’à moi… »
Avec les opprimés de tous les pays,
les prisonniers politiques, les torturés à cause de leurs idées ou de leur foi,
avec les visiteurs de prisons et tous ceux qui se luttent pour la dignité de l’homme.
Seigneur, nous te prions.

Apprends-nous, Seigneur, à te reconnaître dans ces visages de souffrance.
Apprends-nous à les aimer et à construire ton Royaume dès aujourd’hui et pour les siècles des siècles. Amen.

Offrande.

Accepte, Seigneur, l’offrande de nos cœurs et de notre disponibilité. Même s’il nous arrive parfois de laisser tomber les bras, reçois alors simplement notre bonne volonté et la confiance qui nous fait vivre pour les siècles des siècles. Amen.

Notre Père.

Notre Dieu est un Roi mais qui a le visage d’un Père. C’est donc avec joie que nous nous donnons la main pour nous adresser à lui en disant : NOTRE PÈRE…

Paix.

Seigneur, tu ne fais pas prévaloir ta grandeur, tu ne profites pas de tes privilèges pour dominer ou t’imposer.
Délivre-nous de cet attrait du pouvoir qui écrase, mais donne-nous de te servir auprès des plus petits parmi nos frères et que vienne ton royaume pour les siècles des siècles. Amen.

QUE LA PAIX SOIT TOUJOURS AVEC-VOUS….

Communion.

Cette eucharistie que nous venons de célébrer nous rappelle combien nous comptons pour toi.
Donne-nous de te reconnaître non seulement dans ce signe du pain et du vin partagés mais aussi de découvrir ton visage sous les traits de nos frères et sœurs qui souffrent ; ainsi nous pourrons avec la force de l’Esprit bâtir ton Royaume pour les siècles des siècles. Amen.

Bénédiction.

Que le Seigneur nous aide à discerner sa présence à travers toutes nos rencontres et qu’il nous bénisse : Au nom du Père….

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Georges LAMOTTE

Prêtre du diocèse de Namur, † 2017.

(re)publié: 22/09/2020