LogoAppli mobile

22e dim. ordinaire (30/8) : Prière eucharistique « La croix signe d’amour »

Cél. Oui, il est bon et agréable, Seigneur, de te louer ensemble dans la joie, toi que les humains recherchent et ne peuvent trouver qu’au-delà d’eux-mêmes.

Ts. Sois béni et remercié, Dieu notre Père, pour Jésus.
Il nous aimait à ce point qu’il n’a pas hésité à aller jusqu’au sacrifice de la croix.

Cél. Il s’est chargé de nos fardeaux pour nous soulager et nous entraîner vers la joie parfaite.

Ts. Tout ce que nous faisons par routine et contrainte,
Jésus nous a appris à le faire par amour.
Il nous a montré ainsi comment nous pouvions vivre dans le dynamisme et l’enthousiasme.

Cél. C’est donc plein de reconnaissance que nous aimons te chanter et proclamer :

Saint, Saint, Saint le Seigneur Dieu de l’univers…

Cél. Béni sois-tu, toi qui t’offres comme Père à tous les hommes.
Le peuple d’Israël avait cru comprendre que tu étais un dieu de colère ou un dieu jaloux.
Jamais pourtant tu n’as hésité à donner des signes de ta sollicitude.

Ts. En Jésus tu as partagé notre condition humaine,
tu as choisi le parti des pauvres et des opprimés.
La misère qui nous révolte, tu l’as prise sur toi.
Tu t’es pris à rêver de nous comme une humanité
qui se connaîtrait et s’aimerait
sans hésiter à se dévouer et marcher à ta suite.

Cél. Béni sois-tu Dieu notre Père, pour l’Esprit que tu ne cesses d’envoyer sur nous comme sur ce pain et ce vin pour qu’ils deviennent corps et sang de Jésus et que nous soyons, à notre tour, signes de ta vie donnée.

La veille de sa mort, au cours du dernier repas avec ses amis, Jésus prit le pain, le rompit et le partagea en disant : « Prenez et mangez-en tous, ceci est mon corps donné pour vous. »
De même à la fin du repas, il prit la coupe de vin, de nouveau il rendit grâce et la donna à ses disciples en disant : « Prenez et buvez-en tous, car ceci est la coupe de mon sang, le sang de l’alliance nouvelle et éternelle qui sera versé pour vous et pour la multitude en rémission des péchés. Vous ferez cela en mémoire de moi. »

Cél. C’est ton Esprit qui nous rassemble et fait monter en nous cet amour qui rend capable de tous les sacrifices pour marcher à la suite de Jésus.

Ts. Seigneur, tu vois aussi la faiblesse et la fragilité de nos engagements.
Tu vois nos hésitations et notre indifférence.
Nous savons pourtant que l’amour n’est possible et vrai
que lorsqu’il s’exprime et se manifeste par le don de soi.

Cél. Puisse cette communion avec toi et entre nous susciter une énergie suffisante pour nous faire dépasser nos limites et préparer activement la venue du Royaume.

Ts. Sois remercié, Père, pour celles et ceux qui nous ont précédés, pour celles et ceux qui, au long des siècles et parfois jusqu’au sacrifice de leur vie,
ont lutté à contre-courant du monde pour contester les pouvoirs opprimants
et faire triompher la force de l’amour.

Cél. Puissions-nous enfin te connaître
- dans ceux qui marchent avec nous,
- dans toute parole qui réchauffe le cœur,
- dans les mains qui se tendent et partagent.
Reste avec nous pour entendre maintenant la prière de notre louange.

Par lui, avec lui et en lui, à Toi, Dieu le Père très aimant dans l’unité du Saint-Esprit, tout honneur et toute gloire pour les siècles des siècles. Amen.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Georges LAMOTTE

Prêtre du diocèse de Namur, † 2017.

Dans cette rubrique
(re)publié: 24/08/2020