LogoAppli mobile

Dieu s’invite à la table des hommes

Table de mariage,
nappe blanche, vaisselle des grandes occasions ;
les jeunes mariés partagent la pièce montée,
et chacun, sans façon,
y va de son histoire et de sa chanson.
Grand-mère souffle ses quatre vingt bougies,
ravigotée par la coupe de champagne,
elle oublie quelques instants sa nostalgie
du bon vieux temps qui s’éloigne...
Pour cette grâce de nos repas
que ton amour inventa,
sois béni, Seigneur,
toi qui habites déjà
de si simples bonheurs.

Table de l’intimité, de la tendre complicité,
où l’amour peut se dire ou se taire,
permet de partager ce trésor, à deux,
avec des promesses plein les yeux...
Pour cette grâce de nos repas
que ton amour inventa,
sois béni, Seigneur,
toi qui habites déjà
de si simples bonheurs.

Table de famille, havre chaleureux,
où chacun peut parler de tout et de rien,
et les enfants raconter, en riant,
leurs découvertes et leurs jeux.
Joie de pouvoir s’aimer, joie de se retrouver...
Pour cette grâce de nos repas
que ton amour inventa,
sois béni, Seigneur,
toi qui habites déjà
de si simples bonheurs.
Table de la solidarité
où, entre voisins et amis,
assis sur quelques nattes tressées,
dans un misérable gourbi,
on partage ensemble l’unique galette
que l’amitié transforme en repas de fête...

Pour la grâce de TON REPAS
où ta Vie nous est partagée
et qui donne à tous nos repas
une profondeur d’éternité,
sois béni, Seigneur,
toi qui habites déjà
de si simples bonheurs.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Michel HUBAUT o.f.m.
(re)publié: 21/03/2004