LogoAppli mobile

Les sept portes d’entrée de la Vie

Pourquoi sept sacrements ?
Contrairement à leur réputation,
les chiffres sont souvent des mystiques !
Celui qui apprend à déchiffrer la symbolique des nombres,
s’approche du secret des pyramides et des cathédrales,
de la musique du cosmos et du mystère de l’homme,
parfait microcosme de toute la création.

Les chiffres chantent l’harmonie et la plénitude de la vie
où l’infiniment grand rejoint l’infiniment petit.
Sept, nombre symbolique de l’expérience chrétienne,
qui a découvert qu’il faut sept sacrements pour que l’humanité puisse entrer dans la Pâque du Christ vivant.

Par les sacrements du Baptême et de la Confirmation,
l’homme est invité à renaître, à entrer dans cette Histoire du salut ;
par les sacrements de la Réconciliation, du Mariage et des Malades,
l’homme apprend à vivre la Pâque au cœur des réalités quotidiennes et aux grandes étapes de sa croissance.

Par le sacrement de l’Ordre,
des hommes sont appelés à servir l’unité du grand Corps spirituel du Christ Vivant dont il est la Tête.
Par le sacrement de l’Eucharistie,
nous sommes tous conviés à anticiper le Festin du Royaume de l’amour.

Dans le sacrement de l’Eucharistie,
l’Eglise trouve son unité et son achèvement,
en lui, tous les autres sacrements convergent comme les fleuves vers l’océan ;
en lui, toute la vie de l’homme, ses amours et ses combats,
deviennent des actes sacrés, des actes sacramentels ;
en lui, les baptisés font mourir la mort et renaître la vie,
en lui l’humanité est en marche vers sa transfiguration.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 24/02/2004