LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Mars 2020

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :

« La guerre est un crime contre Dieu et un crime contre l’homme. »

Et il disait aussi :
« La guerre est le massacre de braves gens qui ne se connaissent pas au profit de braves gens qui se connaissent et ne se massacrent pas. »

Pas seulement pour les Amazoniens

L’exhortation apostolique « Querida Amazonia » est naturellement destinée, de prime abord, à être accueillie par les différents peuples d’Amazonie car elle est bien le fruit du synode sur l’Amazonie, rendant compte de la dynamique de terrain de cette partie de l’Amérique du Sud.
Cependant, chacun est invité à se plonger dans sa lecture. Nous y retrouvons le style de notre pape François qui sait si bien tricoter dimensions sociale et spirituelle.
Cette exhortation est structurée en quatre chapitres qui abordent les différents sujets sous forme de rêves pour l’Amazonie : rêve social, rêve culturel, rêve écologique et rêve ecclésial.
En les lisant, nous sommes amenés dans un premier temps à nous décentrer et puis, bien vite cela fait écho à nos préoccupations sociales, environnementales, ecclésiales.
Ce détour par l’Amazonie vaut le coup d’être fait, il nous invite à une vraie conversion communautaire.

PS : Et en n’abordant pas directement la question sur la possibilité d’ordonner des « viri probati », la possibilité d’ouvrir le diaconat aux femmes, cette exhortation ne nous enferme pas dans un débat stérile mais nous amène à envisager l’avenir de façon innovante.

Une définition du carême ?

« J’ai enlevé beaucoup de choses inutiles de ma vie et Dieu s’est rapproché pour voir ce qui se passait. »

Christian Bobin dans Ressusciter

Ni tout blanc, ni tout noir...

Le sacristain a été très peiné, sidéré, d’apprendre les faits accablants mis à jour par l’enquête initiée par l’Arche. Jean Vanier a su dès les années 1950 que son père spirituel, le dominicain Thomas Philippe, avait été condamné par l’Église en raison de ses pratiques sexuelles, et de la mystique déviante qui les sous-tendait. Pire : il a lui-même pratiqué des relations d’emprise avec des femmes auxquelles il imposait des relations intimes, sous couvert de justifications mystiques. Ses actes graves, ineffaçables, sont là.
Cependant Jean Vanier était aussi un apôtre de la vulnérabilité : proche des plus faibles et des oubliés, il a témoigné de la beauté et de la dignité de chaque personne, et appelé au respect et à la recherche du bien qui sont dus à chacun. L’Arche qui lui doit sa naissance reste une belle œuvre, dans laquelle, à sa création, Jean Vanier fut un « instrument de l’Esprit ».
Décidément, le Seigneur rend capable de beau chaque être humain, même si celui se laisse influencer par le Tentateur.

Bienvenue à Anne

Le sacristain se réjouit de voir que l’équipage s’est enrichi d’un nouveau membre. Pendant quelques mois Anne a regardé comment se répartissaient les tâches à l’intérieur de l’équipage. Elle vient d’accepter d’être officiellement déclarée membre de l’équipage de PSN.
Si celui-ci a précédemment déjà comporté 5 membres, c’est la première fois que les femmes y seront majoritaires... On nous change tout !

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à jules.lagoutte portstnicolas.org.

Adjectif qui, quand il s’agit du Christ, est souvent accompagné du chiffre 33.
Au féminin et avec sa consonne redoublée il devient un livre biblique.

La photo du sacristain

Le sacristain se promène sur le chemin des douaniers.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Jules LAGOUTTE

Patron du Bar de la Marine de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 01/03/2020