LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Mars 2021

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :

« Devant Dieu, nous sommes dispensés de geindre... »

Et il disait aussi :

« Dieu, le respect que m’inspire son respect pour moi, c’est ça, adorer ! »

De l’efficacité de la parole du pape

Entendu après une messe de semaine au presbytère du Port, vers la fin janvier, lors de ‘papotages entre amis’, dans la bouche de Désirée, 87 ans :
« Le Saint-Père - enfin, il n’est pas encore saint ! -, il a dit que c’était suicidaire de ne pas se faire vacciner. Moi je ne fais jamais vacciner contre la grippe, mais là, du coup, je vais me faire vacciner. Ma fille a pris des rendez-vous pour moi. » De fait, Désirée a bien séché la messe de semaine le jour du Mardi gras, car c’était le moment de son rappel de vaccin. Elle s’était inscrite assez tôt pour que ses rendez-vous ne soient pas déprogrammés pour cause de raréfaction des vaccins.

Le sacristain ne décolère pas...

... depuis qu’il a appris que l’évêque de son diocèse a décidé d’importer des prêtres d’une communauté très traditionnelle, pour que le faible nombre de prêtres diocésains soit moins criant.
Le meilleur moyen d’empêcher les communautés chrétiennes de se prendre en charge !

Un peu de "chaud-doux-doux"...

...pour la cousine du sacristain : grâce à Prions en Eglise, elle peut prier les laudes, tous les dimanches matins avant la messe, en direct avec une communauté parisienne de frères assomptionnistes.

Un carême avec la Bible, sur KTO

Le sacristain aime bien regarder cette émission le dimanche soir à 20 h 35. Pendant les 6 dimanches de carême, Régis Burnet avec le père François Potez, curé à Paris, et un autre invité ont choisi "de passer ce temps en compagnie de la Bible, à travers une série de beaux thèmes spirituels destinés à réconforter et soutenir l’espérance de chacun en ce moment difficile". Les 2 premiers thèmes étaient la vocation et la patience.
Ces 2 émissions sont déjà disponibles sur Youtube, les autres suivront au fur et à mesure.

Parlez-vous le catholique ? (Leçon 1/3)

On ne dit pas : Monsieur le curé.
mais plutôt : Mon Père.

On ne dit pas : Ca va être ouf !
mais plutôt : Nous allons vivre des temps forts.

On ne dit pas : Alors, ces vacances en Israël ?
mais plutôt : Comment s’est passé ton séjour en Terre Sainte ?

On ne dit pas : Chacun ramène sa bouffe !
mais plutôt : Nous partagerons un pique-nique tiré du sac.

On ne dit pas : Le pape Jean-Paul II.
mais plutôt : Saint Jean-Paul II.

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à jules.lagoutte chez portstnicolas.org.

C’est la récréation au couvent, 5 moines sont dans le cloître, frère Pierre lit, frère Jacques regarde en rêvant les cloches du clocher attenant, frère Jean joue aux échecs, frère Marc arrose les fleurs centrales. Que fait frère Luc ?

La photo du sacristain

Le sacristain attend le ’’train des Pignes’’... Vous le reconnaîtrez facilement, il est juste derrière son parapluie.
(Il s’agit bien sûr d’une photo d’archives, d’avant la pandémie et ses règles de distanciation et gestes barrière !)

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Jules LAGOUTTE

Patron du Bar de la Marine de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 01/03/2021