LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Février 2019

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :

Après Vatican II...

« Comment ai-je pu lier ma foi... jadis à :
La doctrine des limbes
L’enterrement civil des divorcés
Le jeûne eucharistique
Les classes des enterrements payants
La condamnation du socialisme
La peur du sexuel
L’infériorité des femmes
L’absolution refusée
Les ornements obligatoires (manipules)
Les prières après la messe
La soutane partout et toujours
La pierre d’autel pour la messe
L’index pour Zola et les autres...
Etc., etc., et l’on pourrait multiplier à l’infini ! »

Et il disait aussi :
« Les gens seraient si bons, s’ils pouvaient mourir d’abord. »

Création de la France

Lorsque les anges eurent aidé le Bon Dieu à faire la France, ils ont considéré leur chef d’œuvre et ils ont dit : « Seigneur, c’est tout de même un peu injuste : un pays qui a la forme d’un hexagone presque parfait, qui est irrigué par 5 fleuves extraordinaires, qui est bordé de 2 chaînes de montagnes majestueuses, c’est quand même injuste par rapport aux autres peuples ! »
Alors le Bon Dieu, réfléchissant, a dit : « Vous avez raison, les gars, je vais compenser en y mettant les Français. »

Pierre Trevet, curé de Monistrol-sur-Loire.
(Sur KTO,
Paraboles d’un curé de campagne : Vie d’ange ; sur YouTube, KTOTV Vie d’ange.)

Interrogatif

Le sacristain a bien entendu les média relater les diverses actions des gilets jaunes en France, et a salué l’initiative de Joseph, un copain de séminaire du père Kérygme, qui a célébré la messe de la nuit de Noël à minuit à quelques mètres d’un rond point, dans les Hauts de France.
Toutefois, après avoir constaté que les gilets jaunes (en tissu) portent l’étiquette « made in China » il se demande bien pourquoi personne ne défile pour les traitements inhumains des employés dont on veut qu’ils nous fournissent « pour rien » leur sueur, leur santé et polluent un peu plus l’environnement... L’indignation serait-elle parfois un peu trop autocentrée, quittant l’esprit de l’Evangile ?

Jules Isaac et le concile Vatican II

Le sacristain a beaucoup aimé la récente publication du livre La conscience juive de l’Eglise, Jules Isaac et le concile Vatican II, de Norman Tobias. Ce livre permet d’avoir une juste appréciation du rôle de Jules Isaac et de comprendre l’origine et les développements du processus qui a conduit l’Eglise catholique à modifier profondément, en notre siècle, le regard qu’elle portait traditionnellement sur le Peuple dont elle est issue.

Historien de renommée internationale, beaucoup parmi nous lui doivent d’avoir été initiés à l’histoire grâce au célèbre manuel Mallet-Isaac.
Juif directement et dramatiquement touché par la Shoah, il écrit sa magistrale étude Jésus et Israël l’année même où sa femme, sa fille et son gendre sont déportés à Auschwitz.
Ne se laissant jamais contaminer par la haine, Jules Isaac refuse de confondre le message de Jésus et même la doctrine de l’Eglise avec cet « enseignement du mépris » qu’elle a distillé au fil des siècles et qui fut le terreau premier de l’antisémitisme.
Grand ami de Charles Péguy, il confesse une double ferveur - « ferveur concernant Israël, ferveur concernant Jésus, fils d’Israël » - qui lui vaut d’être à l’origine de l’Amitié Judéo-Chrétienne.
Voulant « substituer un climat d’amitié à l’ancien climat de méfiance, d’hostilité et de haine, fonder la paix spirituelle sur la compréhension et le respect mutuel des croyances », il a l’audace de rencontrer le pape Jean XXIII à la veille du concile Vatican II et obtient de lui que la question de la relation de l’Eglise au judaïsme soit inscrite à l’ordre du jour du Concile. Ce qui sera fait avec la Déclaration Nostra Aetate qui marque un tournant décisif dans les relations de l’Eglise avec le judaïsme.

JMJ

Les neveux du sacristain sont quelques-uns à avoir participé aux JMJ 2019... dans leurs diocèses respectifs, du 24 au 27 janvier. En effet le coût financier et écologique du voyage vers le Panama et le moment de l’année, coïncidant avec les partiels des étudiants, ont eu pour conséquence que seuls 1 500 Français, des jeunes professionnels, se sont rendus sur place. Des JMJ d’abord destinées aux habitants d’Amérique centrale, qui peuvent rarement se rendre en nombre aux JMJ quand elles sont en Europe, en Australie ...
Cela n’a pas empêché tous les jeunes du monde entier d’entendre quelques messages forts :
« Vous n’êtes pas l’avenir, mais le maintenant de Dieu »
« Nous ne croyons pas toujours que le Seigneur peut nous inviter à travailler et à nous salir les mains avec lui pour son royaume, de manière si simple mais si forte »
« Etre jeune n’est pas synonyme de “salle d’attente de celui qui attend son heure”. »

« De cette manière, nous vous “tranquillisons” et nous vous endormons, pour que vous ne fassiez pas de bruit, pour que vous ne vous remettiez pas en question ni ne remettiez en question », a reconnu François. Il a appelé les jeunes à quitter les « rêvasseries au ras du sol, mesquines et tristes » pour « s’impliquer, rêver et travailler à demain ».

Rendez-vous à Lisbonne en 2022.

Saison hivernale

Quand les raclettes suppléent aux araignées :

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par courriel votre solution à jules.lagoutte portstnicolas.org.

C’est messe de semaine, à Port Saint Nicolas. Le père Kérygme propose aux sept paroissiens de l’assemblée d’échanger le geste de Paix. Ils sont donc bien 7 à s’échanger le geste de Paix. Sachant que chacun l’échange une fois et une seule avec chacun des autres, combien y aura-t-il de fois la paix échangée ?

a) 34
b) 18
c) 21

La photo du sacristain

Voici la main du sacristain qui applique le conseil de notre pape pour la Journée Mondiale du Malade 2019...

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/02/2019