Menu
Potins du sacristain 2017

Potins du sacristain - Novembre 2017

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :

« Les psaumes, c’est l’occasion unique d’exprimer sa foi des 1000 manières les plus employées depuis 3000 ans. »

Et il disait encore :
« De moins en moins sûr de moi-même,
de plus en plus sûr de Dieu même. »

Venez à la messe, n’attendez pas que les autres vous y emmènent


« Mais non, ce n’est pas une plainte, c’est juste une provocation » a dit Don Mimmo Parlavecchia, curé de l’église San Rocco à Bari, auteur de cette affiche.
« Je veux connaître mes paroissiens vivants et non pas morts. Je n’en peux plus des funérailles de ces “étrangers” pour lesquels ils disent toujours qu’ils étaient des gens merveilleux... »

Le pape aurait dit : « Il fait beau aujourd’hui ! »

Ces propos ont aussitôt soulevé dans le monde entier une immense émotion et alimentent une polémique qui ne cesse de grandir.

Quelques réactions :
- Le maire de Bordeaux : « Alors même que le pape prononçait ces paroles, il pleuvait à verse sur Bordeaux ! Cette contre-vérité, proche du négationnisme, montre que le pape vit dans un état d’autisme total. Cela ruine définitivement, s’il en était encore besoin, le dogme de l’infaillibilité pontificale ! »
- Le Grand Rabbin de France : « Comment peut-on encore prétendre qu’il fait beau après la Shoah ? »
- Le titulaire de la chaire d’astronomie au Collège de France : « En affirmant sans nuances et sans preuves objectives indiscutables qu’il fait beau aujourd’hui, le pape témoigne du mépris bien connu de l’Église pour la Science qui combat ses dogmes depuis toujours. Quoi de plus subjectif et de plus relatif que cette notion de »beau«  ? Sur quelles expérimentations indiscutables s’appuie-t-elle ? Les météorologues et les spécialistes de la question n’ont pas réussi à se mettre d’accord à ce sujet lors du dernier Colloque International de Caracas. Et Benoît XVI, ex cathedra, voudrait trancher, avec quelle arrogance ! Verra-t-on bientôt s’allumer des bûchers pour tous ceux qui n¹admettent pas sans réserve ce nouveau décret ? »
- L’Association des Victimes du Réchauffement Planétaire : « Comment ne pas voir dans cette déclaration provocatrice une insulte pour toutes les victimes passées, présentes et à venir, des caprices du climat, inondations, tsunamis, sécheresse ? Cet acquiescement au “temps qu’il fait” montre clairement la complicité de l’Église avec ces phénomènes destructeurs de l’humanité, il ne peut qu’encourager ceux qui participent au réchauffement de la planète, puisqu’ils pourront désormais se prévaloir de la caution du Vatican. »
- Le Conseil Représentatif des Associations Noires : « Le pape semble oublier que pendant qu’il fait soleil à Rome, toute une partie de la planète est plongée dans l’obscurité. C’est là un signe intolérable de mépris pour la moitié noire de l’humanité ! »
- L’Association féministe Les Louves : « Pourquoi “il” fait beau et pas “elle” ? Le pape, une fois de plus s’en prend à la légitime cause des femmes et montre son attachement aux principes les plus rétrogrades. En 2017, il en est encore là, c’est affligeant ! »
- La Ligue des Droits de l’Homme : « Ce type de déclaration ne peut que blesser profondément toutes les personnes qui portent sur la réalité un regard différent de celui du pape. Nous pensons en particuliers aux personnes hospitalisées, emprisonnées, dont l’horizon se limite à quatre murs ; et aussi à toutes les victimes de maladies rares qui ne peuvent percevoir par leurs sens l’état de la situation atmosphérique. Il y a là, sans conteste, une volonté de discrimination entre le “beau”, tel qu’il devrait être perçu par tous, et ceux qui ressentent les choses autrement. Nous allons sans plus tarder attaquer le pape en justice. »

A Rome, certains membres de la Curie ont bien tenté d’atténuer les propos du pape, prétextant son grand âge et le fait qu’il ait pu être mal compris, mais sans succès jusqu’à présent...

Hélas de tels propos sont entendus tous les jours, merci à Philippe Delorme d’avoir pondu ce texte que le sacristain a reçu par des voies détournées.

Montmartre rouge

Après la fontaine de Trévi en Italie, l’abbaye de Westminster, la Jewish Liberal Synagogue et l’Imam Khoei Centre au Royaume-Uni, puis le Christ Rédempteur de Rio au Brésil en août 2017, l’AED (Aide à l’Eglise en Détresse) a paré la basilique de Montmartre, à Paris, de la couleur du martyre, symbole de son combat pour la liberté religieuse, le jeudi 12 octobre 2017.
Au cœur de 24 h dédiées à ce droit fondamental, l’événement s’est inscrit dans le cadre des 70 ans de l’association.

Fondée en 1947, l’AED a notamment pour mission de défendre la liberté religieuse, droit institué par la Déclaration des Droits de l’Homme, quelle que soit la religion concernée. Agissant dans 150 pays touchés par la persécution religieuse ou le dénuement, elle est un observateur privilégié des enjeux géopolitiques locaux et publie. Le dernier rapport de 2016 dénonce une dégradation générale de la situation. Sur les 196 pays étudiés, 38 ont subi d’importantes violations relevant soit de la persécution, soit de la discrimination.

Les Belges et la bière catholique


Avec une pensée émue, à l’approche du “jour des défunts”, pour le père Claude Jeukens († 2/9/2016), un des premiers visiteurs du port.

Vous avez dit heure d’hiver, heure d’été ?

Le sacristain n’a pu réprimer un sourire en constatant que, pour son boucher charcutier, qui n’a rien d’un pilier d’église, le jour de Pâques correspond au début de l’été, et que l’hiver arrive la nuit de la saint Sylvestre.

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par courriel votre solution à notre équipier Olivier.

Pouvez vous dire au sacristain, vous les savants et savantes, qu’est ce qui rapproche Castelgandolfo, le Vatican et une montagne sacrée au fin fond du désert de l’Arizona ?

La photo du sacristain


Vous pensez que le sacristain a fait un autoportrait avec le pape ?
Meuuuh non ! Il l’a fait avec une statue de cire au musée Grévin...

 
Jules LAGOUTTE

Patron du Bar de la Marine

(re)publié: 01/11/2017