LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Janvier 2017

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :

« On peut tous être sauvés y compris ceux qui, à nos yeux, semblent le plus irrécupérables (prostituées, publicains). Voilà la première bonne nouvelle. Ouf ! »

Et il disait encore :
« Personnellement, plus j’avance dans ma vie de chrétien, plus il me saute aux yeux que la première justification de la foi c’est cette merveilleuse COHÉRENCE de la figure de Jésus Christ au cœur de la condition humaine et de l’Histoire. »

Oecuménisme

Le 3 décembre dernier, la cathédrale anglicane de la Sainte-Trinité à Québec a inauguré un siège spécial permanent réservé à l’archevêque catholique de Québec : une cérémonie d’inauguration en présence du cardinal-archevêque de Québec.
Le siège en question, officiellement baptisé “Siège de l’Archevêque”, est situé dans le chœur de la cathédrale et fait face à la cathèdre de l’évêque anglican. Ce geste symbolique souligne la bonne entente qui existe depuis longtemps entre les catholiques et les anglicans à Québec. (RV)

Persécution

Environ 90 000 chrétiens ont été tués pour leur foi en 2016 et entre 500 et 600 millions de chrétiens ne peuvent pas professer leur foi librement, tels sont les chiffres cités à l’antenne de Radio Vatican par Massimo Introvigne, directeur du Centre d’études sur les nouvelles religions (CESNUR).
Parmi ceux-ci, 70 pour cent, soit 63 000, ont été tués dans des conflits tribaux en Afrique. Les autres 30 pour cent, soit 27 000, sont victimes des attaques terroristes, de la destruction des villages chrétiens, de la persécution gouvernementale, comme en Corée du Nord.
« Sans vouloir oublier ou minimiser les souffrances des membres d’autres religions, dit Massimo Introvigne, les chrétiens sont le groupe religieux le plus persécuté dans le monde. »

Visions de Dieu

 Au catéchisme une petite fille tend un dessin au curé.
- Que représente-t-il, demande le saint homme ?
- C’est le bon Dieu, répond-t-elle.
- Mais, réplique le curé interloqué, comment peux-tu le dessiner puisqu’on ne sait pas comment il est fait ?
- Maintenant que je l’ai dessiné, réplique la petite fille, on le sait !

 Un prêtre discute avec le directeur d’une grosse industrie :
- Vous vous rendez compte que Dieu n’a mis que six jours pour faire le monde !
- Oui, soupire l’industriel. Aujourd’hui, le même boulot avec l’administration et les syndicats sur le dos, ça lui prendrait bien six ans.

Un prêtre élu à la présidence de l’université de Strasbourg

Le fait est assez rare pour être souligné : c’est un prêtre catholique, le père Michel Deneken, qui prend la présidence de l’université de Strasbourg, l’une des plus grandes de France, auréolée par quatre récents Prix Nobel.
Ce professeur de théologie de 59 ans était le grand favori du scrutin, mais sa candidature faisait polémique, ravivant le débat sur la laïcité en France. Le Syndicat national des chercheurs scientifiques et le Syndicat national de l’enseignement supérieur avaient notamment estimé que « le fait qu’un prêtre et théologien (…) puisse être président d’une grande université de recherche, constituait un très mauvais signal envoyé à la communauté scientifique en France et à une société très divisée sur la question de la laïcité ».
Des arguments balayés par le syndicat étudiant de l’Association fédérative générale des étudiants de Strasbourg et par la Conférence des présidents d’universités pour qui cette candidature ne posait aucun problème. S’exprimant lui-même dans la presse, le père Deneken avait affirmé que cette polémique démontrait « que dans certains esprits en France, on n’a toujours pas réglé de manière sereine et raisonnable ce qu’est la laïcité ». « Le vrai modèle français est la neutralité », avait-il indiqué, déplorant une conception de la laïcité qui viserait à « bannir » les religions des « espaces publics ».
Il a été élu avec une très large majorité : 26 voix contre 9 et 1 abstention. (RV)

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par courriel votre solution à [jules.lagoutte portstnicolas.org].

Ces deux sentiments aux deux voyelles baladeuses et avec les mêmes consonnes ont comme étymologie un seul mot latin. On éprouve l’un quand on voit quelqu’un gravir la montagne de l’autre pour aller chez la sœur de son père. Et pourtant l’autre s’applique, souvent, bien à une sœur et aussi sans doute au sacristain lorsqu’il assiste à la messe.

La photo du sacristain

Vous avez reconnu, naturellement à gauche, le sacristain et quatre de ses grands neveux et nièces sur une plage de Port Saint Nicolas.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Jules LAGOUTTE

Patron du Bar de la Marine de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 01/01/2017