Menu
Potins du sacristain 2017

Potins du sacristain - Décembre 2017

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :

« Si les nouvelles générations n’avaient pas dépassé les traditions, nous vivrions encore dans les cavernes, si l’on faisait sauter toutes les traditions nous nous retrouverions dans les cavernes. »

Et il disait encore :
« Dans l’Église, l’immobilisme est un grand péché. Il faut avancer. »

Pour réduire la pauvreté, supprimez votre crucifix

C’est le langage tenu par les autorités aux habitants de la province de Jiangxi au sud-est de la République populaire de Chine. Depuis le début du mois de novembre, plus de 600 symboles chrétiens ont été retirés des maisons et remplacés par 453 portraits du président Xi Jinping.
Le président du PCC du Jiangxi aurait déclaré : « Beaucoup de ruraux sont ignorants. Ils pensent que Dieu est leur sauveur… Après le travail de nos cadres, ils réaliseront leurs erreurs et sauront qu’ils ne doivent plus compter sur Jésus pour être aidés, mais sur le Parti. »
Certains chrétiens témoignent des pressions qu’ils subissent. Ils seraient menacés de ne plus pouvoir accéder aux aides gouvernementales s’ils conservent chez eux des objets chrétiens. Selon un étudiant chinois récemment interviewé par le New York Times, Derek Lam, il s’agit d’« efforts pervers de Xi Jinping pour fragiliser le christianisme et mettre l’Église sous sa coupe ».
Parallèlement, l’agence AsiaNews rapporte que les agences de tourisme chinoises ont désormais l’interdiction de faire de la publicité et d’organiser des voyages au Vatican et des visites de la basilique Saint-Pierre, au risque sinon d’une amende pouvant aller jusqu’à 300 000 yuans (plus de 38 000 €).
Cet interdit concernant les agences de tourisme chinoises viserait aussi, selon certains observateurs, à faire pression sur le Saint-Siège pour que celui-ci finisse par accepter les conditions imposées par Pékin dans le dialogue entamé depuis plusieurs années.

Par ailleurs, Pékin vient de mettre en place le projet inédit d’une double exposition commune au printemps 2018, à la Cité interdite et aux musées du Vatican.

Face à cette information le sacristain se dit qu’en Chine il faut être héroïque et/ou clandestin pour vivre sa foi...
Il s’interroge aussi : avec la mondialisation, ce sera peut être le cas pour nos petits-enfants ici en Europe (intérêts financiers luttant contre le message évangélique)... Est ce que nos parcours d’éducation à la foi préparent nos jeunes à cela ?

Journée mondiale de l’Enfance

Le 20 novembre on a célébré dans le monde entier la Journée mondiale de l’Enfance, comme chaque année depuis l’adoption de la Convention de l’ONU sur les droits de l’enfance et de l’adolescence, le 20 novembre 1989.
Malgré les progrès accomplis ces dernières décennies, les chiffres de l’Unicef demeurent alarmants en 2016 :
- 385 millions d’enfants sont encore en situation d’extrême pauvreté.
- 264 millions ne vont pas à l’école.
- 250 millions vivent dans des zones de conflits ou de guerre.
- 230 millions d’enfants de moins de cinq ans n’ont jamais été déclarés à leur naissance. Un enfant sur 3 dans le monde est donc ce qu’on appelle un « enfant fantôme », qui n’existe pas officiellement.
- 5,6 millions d’enfants de moins de 5 ans sont morts de causes évitables.
(RV)

L’Unicef ne donne pas le chiffre annuel des IVG, estimé 50 millions... l’avortement serait il considéré comme une cause inévitable ?

Vision d’avenir

Deux prêtres catholiques discutent en marchant dans un jardin. 
- Crois-tu que nous verrons un jour le mariage des prêtres ? demande l’un. 
L’autre de lui répondre : 
- Nous non, mais nos enfants, sûrement !

La pratique

Un curé rencontre une de ses paroissiennes qu’il ne voit jamais à l’église.
Comme il s’en étonne, la dame lui déclare : 
- « Oh je suis croyante, monsieur le Curé, mais je ne pratique pas. » 
- « C’est comme moi » répond le curé, « je suis nudiste, mais je ne pratique pas. »

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par courriel votre solution à notre équipier Olivier.

Qui a 22 ans, des centaines d’amis dans le monde, possède une église où jamais aucune messe n’est dite, et est capable de réciter le Notre Père en 37 langues ?

La photo du sacristain


Le sacristain, à la pêche à pied dans les rochers de Port Saint Nicolas.

 
Jules LAGOUTTE

Patron du Bar de la Marine

(re)publié: 01/12/2017