Menu
Potins du sacristain 2017

Potins du sacristain - Été 2017

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :

« Dieu veut notre bonheur et nous aide sans cesse à le cultiver. »

Et il disait encore :
« Dieu rajeunit sans cesse notre amour. »

Le chamboule-tout


“Le chamboule-tout est un jeu d’adresse européen datant du Moyen Âge.
Il est encore pratiqué lors des foires et fêtes populaires.” (Wikipédia)
Donc :
1 - ce n’est pas d’aujourd’hui
2 - chaque époque le met au goût du jour
3 - c’est un jeu ; mais on connaît des “jeux de vilains”...
4 - certains des joueurs sont adroits, mais pas tous !
5 - c’est populaire, au point d’être parfois dangereux : on ne maîtrise pas toujours les foules
6 - généralement, ce sont ceux qui se croient adroits, qui sont en réalité les plus dangereux.

N-B : Bien évidemment, ces quelques remarques n’ont rien à voir ni avec l’actualité, ni avec les journalistes...

Congrès sur la « dignité de l’enfant dans le monde numérique »

Un congrès international intitulé « Dignité de l’enfant dans le monde numérique » se tiendra du 3 au 6 octobre 2017, à l’Université pontificale grégorienne à Rome.
Organisé par le Centre pour la protection de l’enfance en partenariat avec « WePROTECT Global Alliance », l’événement verra la participation de 140 représentants, reconnus au niveau international, du monde académique, des entreprises, de la politique, de la société civile et des religions.
Des experts discuteront des risques et des défis de l’ère numérique et de son impact sur la dignité des enfants. Ces derniers représentent plus d’un quart des 3,2 milliards d’internautes dans le monde entier. « Cette génération de plus de 800 millions de jeunes utilisateurs est vulnérable à de nouvelles formes de préjudice et d’abus, telles que la provocation en ligne (trolling), le harcèlement (cyberintimidation), le chantage sexuel (sextortion) et le racolage (grooming) en vue d’une exploitation sexuelle », note un communiqué.
« Notre objectif, dit Ernesto Caffo, coordinateur scientifique du congrès, est d’élargir considérablement l’ensemble des connaissances sur ces problèmes complexes et de générer un véritable dialogue mondial ».
(Zenit)

Miracles

- Le fonctionnaire chargé du classement de la correspondance avec le Vatican va trouver son supérieur, avec une lettre de l’ambassadeur réputé pour être sourd comme un pot :
- Excusez-moi, monsieur, mais je ne sais pas où classer cette lettre.
Le chef jette un coup d’œil sur la missive qui commence en ces termes : « Le Saint Père m’a laissé entendre... », et conclut d’un ton péremptoire :
- A classer dans les miracles.

- Un automobiliste a un terrible accident. Il en sort complètement indemne mais pour pouvoir toucher la prime d’assurance, il simule la paralysie. Les sauveteurs arrivent et lui demandent ce qu’il a :
- Je ne sens plus rien dans les jambes. Je ne peux plus bouger.
On le transporte d’urgence à l’hôpital où on lui fait tous les examens nécessaires et naturellement, on ne lui trouve rien. On le garde en observation et pendant quinze jours il arrive à jouer la comédie et à tromper médecins et infirmières. On le laisse rentrer chez lui et une semaine plus tard, il reçoit la somme de cent millions d’indemnités versée par la compagnie d’assurances. Un copain, qu’il a mis au courant de la supercherie, lui fait cette remarque :
- C’est malin. Maintenant te voilà condamné à rester dans ta chaise roulante !
- Mais non ! Le mois prochain, je vais à Lourdes !

La bibliothèque vaticane, toujours plus numérique

La bibliothèque apostolique vaticane investit de plus en plus le monde numérique et rend ses manuscrits disponibles non seulement à la consultation mais aussi à l’étude comparée. Dans les pages de L’Osservatore Romano du 6 juin 2017, le préfet Mgr Cesare Pasini décrit les nouveaux pas réalisés par l’institution fondée au XVe siècle.
La Bibliothèque vaticane « a déjà mis en réseau, pour être librement consultés, plus de quatorze mille de ses quatre-vingt mille manuscrits »
Outre la consultation, précise Mgr Pasini, les étudiants et les chercheurs ont souvent besoin « de confronter un manuscrit à un autre, pour comparer les différences et les consonances du texte, pour distinguer la graphie du copiste, pour comparer entre eux les représentations et les styles décoratifs, pour distinguer le type de glossaires qui accompagnent un texte déterminé ».
Suivant la technologique de l’ « interopérabilité » développée par des experts de l’université de Stanford, la Bibliothèque vaticane entend « rendre exploitables sur le web les images numériques des manuscrits, avec tout le matériel documentaire d’équipement qui peut les accompagner (la description d’un catalogue, des annotations détaillées en commentaire d’éléments particuliers, des informations sur une étude en cours sur le sujet) ».
Ce protocole en ligne permet de « montrer sur l’écran de son ordinateur un manuscrit numérisé… et de l’afficher à côté d’un autre manuscrit… pour toutes les comparaisons du cas ». Mais aussi d’effectuer « des reconstructions virtuelles de collections dispersées dans les différentes bibliothèques ».
Dans le cadre de cette innovation, la bibliothèque du petit Etat est devenue membre du Consortium international de l’International Image Interoperability Framework (IIIF), qui rassemble une quarantaine de prestigieuses bibliothèques du monde participant à ce protocole d’interopérabilité sur Internet.
(Zenit, 8 juin)

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par courriel votre solution à notre équipier Olivier.

La nuit noire était tombée depuis quelques minutes et dans la pièce mal éclairée, la reine venait de tuer le roi devant deux prêtres dont l’un était assez âgé, un peu sourd et l’autre mesurait 2,04 mètres. Il y eut un grand silence. Ensuite, ces deux mêmes prêtres se serrèrent la main et chacun partit de son côté dans la nuit brouillardeuse et blême.
Pouvez-vous dire ce qui s’était vraiment passé ?

La photo du sacristain


Le sacristain sur la plage après la tempête.
Imaginez le travail à faire avant que les touristes arrivent !

P.-S. : Enigme du mois de juin

Le sacristain est ravi, il a gagné... Pour une fois personne n’a trouvé l’énigme du mois de juin 2017...
et pourtant, il suffisait tout simplement de regarder comme il faut l’image, et vous auriez vu ceci :


Le sacristain ne connaît aucune statue montrant un personnage avec une main à six doigts.

 
Jules LAGOUTTE

Patron du Bar de la Marine

Jules LAGOUTTE

Patron du Bar de la Marine

(re)publié: 01/07/2017