LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Été 2016

Voilà, vous êtes au Bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :

« Le martyre on le subit, on a jamais le droit de se le donner. Le fanatisme c’est la pourriture du religieux. »

Et il disait encore :
« Il n’y a que moi pour penser ce que je pense. Personne ne peut penser à ma place. On a sa foi, pas celle de quelqu’un d’autre. »

Déclaration des évêques de France : “2017, année électorale (...)” (20 juin 2016)

Le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France s’est réuni la semaine dernière. À l’approche des élections présidentielle et législatives de 2017, les évêques ont souhaité proposer quelques éléments de réflexion sur les grands thèmes qui fondent notre société. Cette déclaration s’adresse aussi bien aux électeurs qu’aux élus.

S’appuyant sur l’actualité, les évêques membres du Conseil permanent ont articulé cette déclaration autours de 7 points :
 Démocratie et société de violence : comment favoriser un véritable débat national en évitant les crispations identitaires ?
 Pour un projet de société : quel projet de société voulons-nous ? Comment concilier progrès technologiques et respect de la dignité humaine ? Quel respect de la vie de son commencement à sa fin ?
 Vers un pacte éducatif : comment proposer une meilleure qualité d’éducation pour les jeunes ? Comment favoriser la cohésion familiale ?
 Solidarité : remettre la recherche du bien commun au cœur de notre société.
 Migrants : est-il aujourd’hui tolérable que des millions d’hommes de femmes et d’enfants vivent sur notre territoire dans des conditions trop souvent inhumaine ? Quelle volonté d’intégration ?
 Europe : comment continuer à se développer sans une véritable adhésion des peuples d’Europe ?
 Écologie : Un an après la COP21 qui s’est tenue à Paris en décembre et la parution de l’encyclique Laudato Si’, quelles solutions pour protéger la “maison commune” ? Comment réinventer notre société pour un monde plus juste et moins destructeur” ?

Le sacristain pense que les évêques nous donnent un bon point de départ pour des discussions qui vont bien au-delà des considérations “égocentriques” rabâchées par les journaux. Il est intéressant de voir que, quand l’Église fait de la politique et nous sommes bien au cœur du sujet, l’Évangile n’est pas loin.

Le saviez vous ?

Le 31 mai, c’est la fête de sainte Pétronille. Saviez vous que cette sainte au nom si joyeux fut la première patronne de la France bien avant Jeanne d’Arc, reconnue comme patronne des rois de France depuis l’époque de Charlemagne ? En adoptant cette sainte comme patronne nationale, la France devient alors la fille aînée de l’Église comme Pétronille est la fille spirituelle de saint Pierre, chef de l’Église ! Aujourd’hui encore, dans la basilique Saint-Pierre, un autel lui est dédié (cet autel est considéré comme territoire français).
Chaque année, le 31 mai, jour de la fête de sainte Pétronille, une messe est dite pour la France, dans la chapelle. Cette année le cardinal Dominique Mamberti a célébré la traditionnelle messe, devant une trentaine de prêtres, de nombreux membres de la communauté française à Rome, devant un parterre de diplomates et en présence du chargé d’affaires ad interim de l’ambassade de France auprès du Saint-Siège, François-Xavier Tilliette, à la veille de l’arrivée à Rome du nouvel ambassadeur, Philippe Zeller. (RV)

Avant de partir en voyage ...

Le sacristain fait désormais ses valises... avec le Seigneur
Si vous voulez en savoir plus, allez ici.

Le rêve de la reine de beauté...

Miss Germany 2016, Lena Bröder, est catholique et professeur de religion.
Elle n’avait qu’un rêve, rencontrer le pape François : son vœu est exaucé.
Elle a rencontré le pape à l’occasion de l’audience générale de ce mercredi 15 juin, place Saint-Pierre. C’est, depuis 1927, la première Miss Germany à se rendre à Rome auprès d’un pape.
Lena Bröder a 27 ans, elle est née en 1989 à Göttingen, et elle est le premier professeur de religion à remporter le titre de Miss Germany. Elle a remporté plus de quinze élections de Miss. Elle vit actuellement près de Münster et elle enseigne, entre autres, la foi catholique.
P.-S. Pour cette mémorable rencontre, elle ne portait pas sa couronne mais avait cependant revêtu son écharpe...
(Zenit)

Histoires de confessionnal

Une jeune fille vient prendre place dans le confessionnal.
 « Pardonnez-moi mon père, parce que j’ai péché. »
 « Allez-y mon enfant, parlez, quel péché avez-vous commis ? »
 « Mon père, j’ai commis le péché de vanité. Deux fois par jour, je me contemple devant le miroir en me disant que je suis magnifique. »
À ce moment là, le curé se penche à la grille et observe longuement la jeune fille, puis il lui dit :
 « Mon enfant, j’ai une bonne nouvelle pour vous : ce n’est pas un péché, c’est simplement une erreur. »

Trois hommes arrivent et tour à tour se confessent.
Le premier dit au curé :
 J’ai jeté du bois dans la rivière.
 C’est pas grave comme péché, répond le curé. Tu me réciteras un Notre Père.
Le second dit au curé :
 J’ai jeté du bois dans la rivière.
 C’est pas grave comme péché, répond de nouveau le curé. Tu me réciteras un Notre Père.
Le troisième homme arrive et le curé lui demande :
 Toi aussi, tu as jeté du bois dans la rivière ?
 Mais non !!! Dubois c’est moi !!!!!

Sainte Marie-Madeleine

La mémoire liturgique de sainte Marie-Madeleine sera élevée au rang de fête dans le calendrier romain. La décision, voulue par le pape François, est annoncée dans un décret de la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements. Cette décision se situe dans le contexte ecclésial actuel qui impose une réflexion plus approfondie sur la dignité de la femme, la nouvelle évangélisation et la grandeur du mystère de la miséricorde divine. Elle est la première à rencontrer le Christ ressuscité, elle est la première à lui rendre témoignage devant les Apôtres. C’est pour cela qu’on l’a même appelée “l’apôtre des Apôtres”. (RV)

Le sacristain, mais il n’est que sacristain, est heureux et étonné d’apprendre que même chez les saints il y a une hiérarchie... pour lui on était saint ou pas saint. Et il ne voit pas quelle différence cela fait...
Il se souvient de sa jeunesse où déjà, tous les 22 juillet, beaucoup d’habitants du village de Pélussin, dans la Loire, se déplaçaient dans la montagne pour célébrer cette sainte dans une chapelle perdue dans les bois du massif du Pilat. Pour lui c’était déjà une grande fête.
(Le 4 mai 1619, le pape Paul V accorda pardon et indulgence à tous ceux qui viennent prier à la chapelle. Aujourd’hui, comme autrefois, les paroissiens se rendent, aux mêmes dates et avec le même rituel aux cérémonies qui y sont célébrées (source : www.pelussin.fr).)

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par courriel votre solution à [jules.lagoutte portstnicolas.org].

Son nom est sans doute d’origine militaire.
Et s’il est connu, ce n’est pas réellement à cause d’une bataille organisée par une femme, ni par une autre victoire remportée au même endroit par Napoléon plusieurs siècles plus tard, mais parce qu’il fut le théâtre, selon la tradition, d’une grande révélation entre ces deux batailles.
Et curieusement c’est aussi le nom d’un écrivain qui, sous prétexte de recherches scientifiques, essaya de démontrer que cette révélation était fantaisiste.
De quoi ou qui s’agit-il ?
Enfin si vous n’avez pas trouvé sachez aussi qu’une montagne des Alpes françaises et une ville tchèque portent son nom.

La photo du sacristain

Le sacristain teste la température de l’océan.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Jules LAGOUTTE

Patron du Bar de la Marine de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 01/07/2016