LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Septembre 2015

Voilà, vous êtes au Bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :

« Au-delà du mal se trouve le bien,
au-delà du tyran s’épanouit l’homme libre,
au-delà de la peur triomphe l’amour,
au-delà de la mort s’annonce la résurrection. »

Et il disait encore :
« On devrait porter plainte contre celui qui parle de l’enfer à l’enfant. »

Les marchands du temple

Voici la copie du titre d’un courriel reçu par le sacristain :
« Pour lancer votre année pastorale auprès des enfants, organisez une bénédiction des cartables ! »
L’idée est amusante au premier regard, mais en fait il s’agit tout simplement de vendre un lot d’images (pas très belles) et un document imprimé avec un choix de bénédictions.
Et en plus la prière qu’ils proposent est nulle : ça se résume à « Jésus assiste-moi dans tout, limite fais le boulot pour moi ». Aucun mot de reconnaissance pour le passé, ni de pensée pour les enfants du tiers monde qui n’ont pas la chance d’être conduits par le bus gratuit de la mairie jusque devant la porte du bahut.
Le sacristain s’insurge devant de telles pratiques.

Le sacristain visionnaire

Sous forme de blague potache, le sacristain avait imaginé les curés en camping-car et voici que dans la réalité, le curé de Surgères, le père Mickaël Le Nezet, avec bien sûr une idée bien plus pastorale, a décidé de visiter ses paroissiens avec une caravane.
Sur le blog de sa paroisse, on peut lire ceci :
« Chaque paroisse, chaque communauté ecclésiale doit devenir un sanctuaire pour qui cherche Dieu et une maison accueillante pour les pauvres, les personnes âgées et ceux qui se trouvent dans le besoin. Aller et accueillir : c’est ainsi que bat le cœur de la mère Eglise et de tous ses enfants : va ! Accueille ! Va cherche ! Va apporte l’amour, la miséricorde, la tendresse. (Pape François)
Je fais tout pour que ma caravane soit accueillante. Il y a d’ailleurs toujours un petit bouquet de fleurs sur la table et une icône de la Vierge à l’Enfant pour accueillir les visiteurs. Une icône du bienheureux Charles de Foucauld me rappelle combien cette spiritualité me va bien. Ne s’agit-il pas en effet à travers cette expérience d’essayer d’être le frère de tous ? La caravane, près de l’église ou de la salle des fêtes, s’insère dans le paysage du village. Même pour les personnes avec qui il n’y aura pas de contact, la présence de cette caravane interpelle et le projet avec. Cette présence significative exprime ce qu’une personne notera dans un cahier à l’entrée d’une église : « Merci d’être venu jusqu’à nous. » A travers moi, c’est finalement Dieu lui-même qui vient jusqu’à eux. Oui, Dieu a visité son peuple.
Durant ces 5 premiers mois de mission, il y a eu des rencontres bouleversantes. J’ai été témoin aussi pour certains d’un vrai chemin de conversion.

La pub du sacristain

Depuis octobre 2002 (autorisation de l’affiche « AMEN » par la justice française utilisant un symbole chrétien à des fins mercantiles), le sacristain tourne le concept dans le sens inverse et fait de la pub chrétienne avec des symboles laïcs, au nom de la même liberté d’expression.

Original : Suzuki
Original : Suzuki

L’Église et la politique

L’Église n’est pas de ce monde mais elle est bien dans ce monde : voici quelques titres relevés en cette période d’été 2015.

 L’Église d’Allemagne se mobilise face à la crise migratoire après les violentes manifestations xénophobes, organisées ces jours derniers par des militants d’extrême-droite, qui ont choqué l’opinion. Engagée. Alors que la question des demandeurs d’asile enflamme le débat politique dans le pays, le mot d’ordre des évêques est bien simple : il y a toujours de la place. (28/08)
 Le réseau Caritas sensibilise contre le gaspillage alimentaire : chaque année, 1,4 milliard de tonnes de nourriture est gaspillé dans le monde, de quoi nourrir quatre fois tous ceux qui dans le monde ne mangent pas à leur faim. (28/08)
 Le JRS, Service des jésuites pour les réfugiés, lance un nouvel appel à l’Europe pour qu’elle ne ferme pas ses portes aux demandeurs d’asile et qu’elle cesse d’éluder le problème car des vies humaines sont en jeu. (18/08)
 L’archevêque, le pasteur et l’imam de Bangui récompensés par l’ONU. (19/08)
 Cuba et le Saint-Siège fêtent 80 ans de relations diplomatiques. (18/08)
 Des centaines d’églises de France et du monde ont fait sonner leurs cloches en mémoire des chrétiens d’Orient martyrisés. (15/08)
 Un accord qui reconnaît la contribution fondamentale de l’Église dans la société à été signé au Timor Oriental entre le Vatican et le gouvernement de ce pays. (14/08)
 L’évêque de Hong Kong a lancé un appel urgent contre la campagne de démolition des croix dans la province du Zhejiang. Plus de 1 000 églises catholiques et protestantes ont déjà été touchées. Dans son appel publié par l’agence Asia-News, le cardinal Tong demande aux autorités chinoises de ’’faire cesser ces actions illégales’’, la plupart des croix et des édifices détruits ayant reçu un permis de construire.
 Laudato Si’ très bien accueillie au siège de l’ONU, à New-York : au sein des réunions de l’organisation internationale, le texte a été cité plusieurs fois comme référence et ’’l’influence inspiratrice de l’encyclique’’ est évidente dans les discussions. (13/08)
 Membre du Conseil Constitutionnel et ancien sénateur, Hubert Haenel est décédé lundi 10 août à Paris. Il avait 73 ans. Catholique de conviction, il avait notamment présidé le groupe interparlementaire d’amitié France-Saint-Siège. Dans un communiqué, le président de la République François Hollande, a déclaré : « La République perd un grand juriste, la France un patriote sincère, l’Alsace un élu jovial et proche des gens. » (11/08)
 Pax Christi France lance un appel pour une politique cohérente de la France : « Ce que les violences à Calais révèlent, c’est d’abord le manque de cohérence dans nos politiques d’accueil et nos législations du travail sur ce continent. C’est aussi notre difficulté à prendre les moyens financiers et humains pour accueillir de manière adaptée ces populations. » Le texte exhorte par ailleurs à cesser d’alimenter les trafics d’armes ou de ressources naturelles qui entretiennent les filières de misère et sèment l’anarchie dans les terres d’émigration. (10/08)
 Les évêques américains saluent le Plan climat de Barack Obama. (4/08)
 L’Eglise chilienne en campagne contre l’IVG. (3/08)
 Au Vatican, les maires du monde entier débattent sur l’environnement : les maires de grandes villes, de Paris à New York, de Londres à San Francisco, en passant par Oslo ou encore Stockholm, se sont retrouvés à Rome mardi et mercredi 21 et 22 juillet, à l’occasion d’une rencontre sur le thème ’’prospérité, peuples et planète’’. À l’initiative des académies pontificales des Sciences et des Sciences sociales, il s’agissait d’échanger sur les changements climatiques et l’esclavage moderne. (22/07)
 En France, les responsables de culte ont remis au président de la République François Hollande un texte interreligieux sur le climat, dans lequel ils appellent à un sursaut des consciences, à une action climatique conséquente et à une remise en question de nos valeurs et de nos attitudes. (1/07)

La terre appartient à Dieu

Le sacristain a apprécié l’éditorial de Jacques Nieuviarts, conseiller éditorial de Prions en Église :
« La terre appartient à Dieu ». Ces paroles sont une protestation, un cri, une prise de conscience essentiels. Elles proviennent du Deutéronome : « C’est au Seigneur ton Dieu qu’appartiennent les cieux et les hauteurs des cieux, la terre et tout ce qu’elle renferme » (Dt 10,14). Des mots à méditer, longuement, inlassablement même, en cette période où la fragilité de la planète se fait sentir de façon croissante, et celle de l’homme plus encore. Ni les frontières ni la force ne peuvent contenir des flux migratoires qui s’apparentent à un exode, comme en connurent tristement nos aînés en des temps pas si lointains. Les mots du Deutéronome sont une boussole susceptible d’aimanter notre marche et de nous rendre – avec clarté – la direction de l’homme et de Dieu.

Dans une lettre rendue publique lundi 10 août, le pape François institue une « Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la Création ». « À partir de cette année, cette journée sera célébrée le 1er septembre, comme cela se fait déjà au sein de l’Église orthodoxe », écrit le pape.

« La crise écologique nous appelle à une conversion spirituelle profonde : les chrétiens sont appelés à une “conversion écologique, qui implique de laisser jaillir toutes les conséquences de leur rencontre avec Jésus-Christ sur les relations avec le monde qui les entoure” », affirme le pape, en faisant référence à son encyclique Laudato si’. « La Journée mondiale annuelle de prière pour la sauvegarde de la Création offrira à chacun des croyants et aux communautés la précieuse opportunité de renouveler leur adhésion personnelle à leur vocation de gardiens de la création, en rendant grâce à Dieu pour l’œuvre merveilleuse qu’Il a confiée à nos soins et en invoquant son aide pour la protection de la création et sa miséricorde pour les péchés commis contre le monde dans lequel nous vivons ».

Le 1er septembre marque donc une date dans la conscience œcuménique et dans celle de notre responsabilité à l’égard de la planète, alors que se prépare la conférence mondiale sur le climat (COP21) qui doit se tenir début décembre à Paris. En ce temps de rentrée et de décisions multiples, nous sommes invités à allier la prière et l’attention à la planète, la conscience de notre responsabilité à l’égard d’autrui et à l’égard de tous. Laudato si’ ! La louange nous accompagne en chemin, pour marcher le pas léger. L’Esprit nous précède.

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par courriel votre solution à [jules.lagoutte portstnicolas.org].

Encensoir - Certificat
Température - Lame
Jérémie - Suspect
Dizaine - Ascétique
….
Complétez la série.

La photo du sacristain

Le sacristain cet été a trouvé qu’il y avait trop de monde sur la mer, il a préféré faire du canoë-kayak sur la piscine de son voisin.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Jules LAGOUTTE

Patron du Bar de la Marine de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 01/09/2015