LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Mars 2015

Voilà, vous êtes au Bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :

« Le pardon c’est le renouvellement de la création avec reconstruction totale, merveille de Dieu … Toute-puissance de la miséricorde. »

Et il disait encore :
« L’Église et ses oignons : elle doit se mouiller, elle a un ferment révolutionnaire prodigieux. Ce qui regarde l’Église, c’est qu’elle n’accepte aucune injustice. Voilà ses oignons : les pauvres, les exclus, les matraqués, les armes… Ça regarde l’Église. »

Les 21 chrétiens coptes décapités en Lybie, martyrs et canonisés

Le jeune peintre Wael Mories a voulu immortaliser ces martyrs en s’inspirant des images diffusées par Daech.

Selon Antonios Aziz Mina, évêque copte catholique de Gizeh, ces coptes sont morts en prononçant le nom du Christ. Le patriarche copte-orthodoxe Tawadros II a annoncé ce week-end que les noms de ces 21 Égyptiens seront inscrits dans le Synaxarium, l’équivalent du Martyrologe romain pour l’Église copte, ce qui signifie qu’ils sont déjà canonisés. Selon le site Terrasanta.net, le martyre de ces 21 coptes sera célébré le 8e jour d’Amshir du calendrier copte, soit le 15 février du calendrier grégorien.

Pôle emploi du Royaume

L’autre jour, en se promenant le sacristain est passé devant une boutique... Sur la devanture, il y avait cette inscription : « Pôle emploi »...Pôle emploi du Bon Dieu... Intrigué, il a passé la porte et il a vu ces avis de recherches :
*Cherche un électricien pour rétablir le courant entre les gens qui ne se parlent plus.
*Cherche un opticien pour changer le regard des gens.
*Cherche un artiste pour dessiner un sourire sur tous les visages.
*Cherche un maçon pour bâtir la paix.
*Cherche un jardinier pour cultiver la pensée.
*Cherche un prof de math, pour réapprendre à compter les uns sur les autres.
*Cherche un serrurier pour ouvrir les portes au prochain.
*Cherche lapidaire pour tailler les cœurs de pierre.
Il y avait même une pancarte : ici, il y a du travail pour tous, que l’on soit gros ou maigre, noir ou blanc, grand ou petit...

Le permis de conduire et la voiture de papa

Un jeune homme venait tout juste d’obtenir son permis de conduire. Il demande donc à son père s’ils pouvaient discuter ensemble de l’utilisation de la voiture familiale...
Son père l’amène dans son bureau et lui propose le marché suivant :
- Tu améliores ton rendement scolaire, tu étudies la bible et tu te fais couper les cheveux. Ensuite, nous parlerons de la voiture.
Un mois plus tard, le garçon revient à la charge et, encore, son père l’amène dans son bureau. Le père ne tarde pas à prendre la parole.
- Mon fils, je suis très fier de toi. Ça va beaucoup mieux à l’école ; tu t’es concentré sur la bible plus que je ne l’aurais cru, mais tu ne t’es pas fait couper les cheveux.
Le jeune réplique :
- Tu sais, papa, j’ai réfléchi à cela...
Samson avait les cheveux longs...
Moïse avait les cheveux longs...
Noé avait les cheveux longs...
et Jésus avait les cheveux longs.

Et du tac au tac, le père réplique :
Et ils se déplaçaient tous à pied !

Petite révolution au Luxembourg,

Jusqu’à maintenant, la plupart des ministres et laïcs salariés des cultes (catholique, protestant, orthodoxe, anglican et israélite) étaient payés par l’État, et l’Église catholique bénéficiait de cours de religion à l’école et du soutien financier à ses paroisses (les autres cultes étaient soutenus sur la base du volontariat).
Lundi 26 janvier, les représentants des six confessions concernées ont signé une seule et même convention. Pas de changement brutal : les salaires et retraites du personnel des cultes actuellement en poste continueront d’être payés par l’État, la prise en charge par les cultes ne s’appliquant qu’aux nouveaux recrutés.
Le Grand Duché ne s’oriente cependant pas vers une laïcité à la française : il continuera de soutenir financièrement les cultes, en incluant désormais le culte musulman.
Chaque culte recevra encore une enveloppe annuelle, proportionnelle à la population de fidèles, soit au total 8,4 millions d’euros
Un fonds de la gestion des édifices religieux du culte catholique sera également créé. À l’école, les parents n’auront plus le choix entre un cours de religion et un cours de morale. Tous les élèves suivront un même « enseignement des valeurs », qui abordera, entre autres points, toutes les religions.

La main de Dieu !!!

Par une nuit très sombre de terrible tempête, Marcel fait du stop sur le bord de la route. Hélas aucune voiture ne passe…
Une heure plus tard, la tempête et l’orage sont toujours aussi violents et il est impossible de voir au-delà d’un mètre devant soi.
Soudain, une voiture s’approche lentement et s’arrête !
Sans se poser de questions, Marcel monte dans la voiture, ferme la porte, et s’aperçoit qu’il n’y a personne à bord !
La voiture repart doucement, Marcel ne voit rien devant mais sait qu’un virage très dangereux approche…
Effrayé, il commence à prier et juste avant d’arriver sur le virage, la porte du conducteur s’entrouvre, une main entre et fait tourner le volant !
Cette fois il y croit au bon Dieu ! Paralysé par la peur, il s’accroche de toutes ses forces à son siège.
A chaque virage, la main apparaît et la voiture tourne !
La tempête continuant à s’intensifier, à l’entrée de son village, il descend rapidement de la voiture et court vers le bar de la marine. Là, il demande deux doubles tequilas et, tremblant, commence à raconter sa mésaventure…
C’est alors que deux jeunes hommes arrivent, complètement trempés, exténués…
Surpris, l’un dit à l’autre : « Regarde là-bas, c’est le type qui est monté dans la voiture pendant qu’on la poussait !!! »

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par courriel votre solution à [jules.lagoutte chez portstnicolas.org].

Énigme biblique :
Le rire de Sara est célèbre dans la Bible. En effet elle ne croyait pas qu’à 90 ans elle aurait un fils : ce fut Isaac, qui lui-même eut deux fils à 60 ans : Esaü et Jacob. Ceux-ci ne connurent pas leur grand-mère, mais quel âge avaient-ils à la mort de leur grand-père Abraham ?

La Photo du sacristain

Visitant le port de l’île de Patmos, le sacristain s’est arrêté au Bar de la Marine, regardez bien, il boit un ouzo.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Jules LAGOUTTE

Patron du Bar de la Marine de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 01/03/2015