LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Septembre 2014

Voilà, vous êtes au Bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :
« Contrairement à nous pour les péchés de la chair, Jésus apparaît plus indulgent que pour les péchés de l’esprit de l’amour de l’argent, la cupidité… »
et il disait encore :
« L’idée du péché est liée à celle de la liberté : s’il n’y a plus de péché, il n’y a plus de liberté ; l’honneur de l’homme est d’avoir la liberté donc une responsabilité. »

Florilège papal

Le sacristain a relevé un certain nombre de phrases de notre pape François pendant ce mois d’août pluvieux.

Il nous confie ses préoccupations et notamment «  l’inégalité croissante dans nos sociétés entre riches et pauvres », « les signes de l’idolâtrie de la richesse, du pouvoir et du plaisir qui s’obtiennent à un prix très élevé dans la vie des hommes », le sort de ces jeunes, qui, « même s’ils vivent dans un monde d’une grande prospérité matérielle, souffrent de pauvreté spirituelle, de solitude et de désespoir silencieux. »
Et de constater que « Dieu semble absent du tableau. C’est presque comme si un désert spirituel commençait à s’étendre à travers notre monde. Cela affecte les jeunes aussi, leur volant l’espérance et même, dans trop de cas, la vie elle-même ».

Sur la vie de nos paroisses : « Les paroisses, appelées à être foyers de communion et de partage, qui sont malheureusement traversées par l’envie, la jalousie, l’antipathie », « Que de bavardages dans les paroisses ! », « C’est parce que nous cherchons le succès personnel, parce que nous jugeons les autres, nous ne voyons que leurs défauts, mais pas leurs qualités, ce qui nous divise et pas ce qui nous unit ». Or, « la division est un des péchés les plus graves, elle est le signe de l’œuvre non pas de Dieu, mais du diable ». « Dieu veut au contraire que nous grandissions toujours dans la capacité de nous accueillir et de nous pardonner ».

Aux plus jeunes il donne ces conseils :
 Aux scouts d’Europe :
« Si nous acceptons l’invitation du Seigneur à aller vers lui et à faire l’expérience de son amour qui remplit nos cœurs de joie, alors il enlèvera toute peur : peur de Dieu, peur de l’autre, peur d’affronter les défis de la vie. Et il nous enverra annoncer son amour jusqu’aux extrémités de la terre, servir notre prochain dans les périphéries les plus reculées.
 Aux enfants de chœur :
Le temps est un don de Dieu, il faut savoir s’en servir et donc éviter de perdre du temps dans des activités futiles, comme chatter sur internet, jouer avec son portable, voir des séries télévisées. Les produits du progrès technologique, qui devraient simplifier et améliorer la qualité de la vie, détournent parfois notre attention de ce qui est réellement important. 
 Aux jeunes de Corée : 
« Que le Christ transforme votre optimisme naturel en espérance chrétienne, votre énergie en vertu morale, votre bonne volonté en authentique amour désintéressé ».
 enfin pour tous petits et grands s’il nous rappelle que :
« les Béatitudes sont comme le portrait de Jésus, sa forme de vie, et sont sa voie vers le bonheur, que nous pouvons aussi atteindre avec la grâce que Dieu nous donne. Ainsi en lisant les Béatitudes vous saurez comment mener votre vie chrétienne, vous verrez, c’est très simple !  » ( audience du 8 août)

Il n’a pas hésité, visiblement détendu au milieu d’un groupe d’émigrés argentins reçus le 7 juillet dernier à la Maison Sainte-Marthe, a nous livrer en dix points sa « recette du bonheur », valable pour les croyants et les non croyants :
1 « Vivre et laisser vivre »
2. Se donner aux autres
3. « Se mouvoir avec bienveillance et humilité »
4. Jouer avec les enfants
5. Passer ses dimanches en famille
6. Aider les jeunes à trouver un emploi
7. « Prendre soin de la création »
8. « Oublier rapidement le négatif »
9. Respecter ceux qui pensent différemment
10. Rechercher activement la paix

Il n’est pire sourd ...

Des militants pour la défense de la laïcité ont distribué à Metz, jour de la fête de l’Assomption de la Vierge Marie, des kits avec des bouchons d’oreille pour dénoncer la présence d’élus à la traditionnelle célébration religieuse qui se tient chaque année sur une place du centre-ville.

Conflits mondiaux.

La plupart d’entre nous n’a pas la possibilité de réellement faire changer les choses.
Simplement prions ensemble avec cette prière universelle qui nous a été proposée par Georges Ponthier pour le 27 juillet 2014 :
Pour les belligérants de ces conflits, pour que les responsables politiques demandent un cœur intelligent et sage, un cœur qui sache discerner le bien et le mal comme le faisait Salomon, pour que des hommes et des femmes de paix se lèvent et soient entendus, Seigneur, nous te prions.

Pour les enfants, les jeunes et les étudiants, victimes de ces guerres : pour qu’ils trouvent des frères et des sœurs pour guérir de leurs blessures, qu’ils cherchent la Paix et la Justice comme leur vrai trésor, qu’ils enracinent leur espérance dans un avenir de paix, Seigneur, nous te prions.

Pour les chrétiens de Terre Sainte, de Syrie, d’Irak, du Proche et du Moyen-Orient : pour qu’ils soient soutenus par la prière de toutes les communautés chrétiennes, pour qu’ils gardent courage dans l’adversité et puisent leur force dans la Pâque du Christ, Seigneur, nous te prions.

Pour la rencontre entre les croyants juifs, chrétiens et musulmans : pour qu’ils invoquent chacun le don de la paix, comme l’a vécu le pape François en juin au Vatican, et se découvrent davantage frères et sœurs, Seigneur, nous te prions.

Seigneur, Dieu de Paix, écoute nos supplications.
Fais aboutir les volontés de paix de notre temps, pour que chacun puisse découvrir le bonheur que tu promets, par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Les pubs du sacristain :

Depuis octobre 2002 (autorisation de l’affiche « AMEN » par la justice française utilisant un symbole chrétien à des fins mercantiles), le sacristain tourne le concept dans le sens inverse et fait de la pub chrétienne avec des symboles laïcs, au nom de la même liberté d’expression.

Suzuki 2014
Nestlé 2014

L’Eglise verte, un programme œcuménique qui mêle foi et écologie

Le sacristain a été intéressé par ce programme œcuménique canadien .
Prendre soin de la Création, c’est la mission principale de l’Église verte. Ce programme œcuménique, né en 2006 au Canada, a pour objectif de soutenir les communautés chrétiennes qui luttent contre la crise écologique.
Avec trois axes de mises en œuvre :
« Le premier axe, c’est l’action. Donc, le recyclage, le compostage, la réduction de consommation d’eau. Dans le fond, ce sont tous des gestes pour lesquels il faut mettre la main à la pâte. Ça, c’est l’action.
Le deuxième axe, c’est la sensibilisation. À quoi cela sert-il de changer toutes les habitudes dans une paroisse si les fidèles ne comprennent pas pourquoi on le fait ? Nous faisons donc de la sensibilisation, par exemple en projetant un film, en mettant de petits articles écologiques dans le bulletin paroissial ou en invitant un conférencier. Ce sont des manières de favoriser la sensibilisation environnementale.
Et le troisième axe, c’est la spiritualité. Il s’agit donc de retrouver dans les enseignements catéchistes et dans l’homélie, des enseignements qui viennent de la tradition chrétienne au sujet de la Création. On peut organiser une retraite spéciale, soit dans la nature soit en paroisse, sur ce thème de la Création ou bien organiser deux ou trois fois par an, une célébration spéciale. Voilà une manière spirituelle de pouvoir prendre soin de la Création. »

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à jules.lagoutte portstnicolas.org.

Qu’est-ce qui sert à s’asseoir, boire, dormir, lire la Bible et se brosser les dents ?

La photo du sacristain

Le sacristain fait du tourisme en car, vous le reconnaîtrez, il porte un chapeau.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Jules LAGOUTTE

Patron du Bar de la Marine de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 01/09/2014