LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Octobre 2014

Voilà, vous êtes au Bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :

« La foi est une nouvelle lumière pour tout voir. »
Et il disait encore :
« C’est avec le visage de l’espérance que l’Église doit se présenter au monde. »

Les racines chrétiennes reconnues

Dans un discours prononcé au siège de l’ONU, le roi Abdullah II a présenté à nouveau le royaume hachémite comme garant d’une déclinaison de l’identité islamique ouverte au dialogue avec les autres fois.
Il a rappelé que les « Arabes chrétiens représentent une part essentielle du passé, du présent et de l’avenir de la région ». Il a ainsi voulu réaffirmer que les communautés chrétiennes représentent une composante fondamentale de l’histoire du Proche-Orient et ne peuvent en aucune manière être considérées comme des hôtes ou comme étant étrangères sur les terres qui ont vu la première diffusion du christianisme. (R.V.)

Rencontre au sommet

Avignon se convertit au multimédia pour annoncer l’Evangile

Le diocèse d’Avignon s’est doté d’un centre réunissant tous ses moyens de communications afin de travailler ensemble au service de l’évangélisation et des paroisses.
Désormais les informations sont partagées entre les divers médias diocésains.
« Depuis qu’on travaille sous le même toit, l’information circule plus vite », sourit cette animatrice de la radio RCF Vaucluse qui croise au deuxième étage de l’archevêché avignonnais les cinq autres salariés et la soixantaine de bénévoles chargés des autres médias diocésains (site internet et newsletter, journal diocésain, webtélé). Jadis dispersés, tous travaillent de concert
« Cet investissement de taille s’avère nécessaire pour annoncer l’Évangile partout », estime l’archevêque d’Avignon, Jean-Pierre Cattenoz, à l’origine de ce rapprochement. « Cette synergie conforme aux médias actuels mettra en avant les initiatives qui réveillent l’Église et lui redonnent un élan missionnaire dans la lignée du pape François. »
D’ici à 2015, cinq correspondants bénévoles alimenteront le centre cross média en vidéos sur les initiatives de leur doyenné.
En outre, le centre cross média confectionnera gratuitement, à la demande, tracts, affiches, dossiers de presse et sites internet pour augmenter la notoriété des événements organisés par les paroisses. (La Croix 23/09)
Voilà une nouvelle qui réjouit fort le sacristain.

La place des femmes dans l’Église

Le sacristain a relevé quelques avancées dans la place des femmes dans l’Église.

 En France, depuis le 1er septembre, Pauline Dawance est la première femme à prendre les rênes du Service National de la Catéchèse et du Catéchuménat (SNCC) au sein de la Conférence des évêques de France.

 Une femme prend la tête du Secours catholique : Véronique Fayet, ancienne adjointe au maire de Bordeaux. Elle succède à François Soulage, qui devient président du collectif « Alerte » contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale.

 A Rome, une femme à la tête de l’Université pontificale antonienne.
Jusqu’ici doyenne de la faculté de théologie de l’Université franciscaine de Rome, l’Italienne Mary Melone, des Sœurs franciscaines angelines, devient la première femme à prendre la tête d’une université pontificale.

 Nominations à la Commission théologique internationale
L’apport des théologiennes a été considérablement renforcé. Elles étaient deux lors des deux précédents quinquennats. Dans le quinquennat actuel, cinq théologiennes ont été nominées : deux religieuses et trois laïques, qui sont, par ordre alphabétique : sœur Prudence Allen, (USA), sœur Alenka Arko, (Russie), Moira Mary McQueen (Canada), Tracey Rowland (Australie), Marianne Schlosser (Autriche).
Cette hausse notable de la présence féminine, qui forme plus de 16 % de la composition de la Commission, est le signe d’un engagement toujours plus qualifié des femmes dans le domaine des sciences théologiques.

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à jules.lagoutte portstnicolas.org.

Si le sacristain arrive par son silence à les rapprocher, dès qu’il dit « évangile » elles se séparent... Et vous avez vous réussi ?
De quoi parle le sacristain ?

La photo du sacristain

Le sacristain ne porte pas un T-shirt jaune, mais vous le reconnaîtrez : il porte un parapluie.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Jules LAGOUTTE

Patron du Bar de la Marine de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 01/10/2014