LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Novembre 2014

Voilà, vous êtes au Bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait :

« C’est parce que je crois en Dieu que je crois en l’homme et que je ne cesse de le défendre contre tout ce qui le menace. »
Et il disait encore :
« On va individuellement en enfer ; on va communautairement au ciel. »

Les cinq tentations du Synode

Dans son discours de clôture du Synode, le pape François a énoncé une série de tentations qu’il a pu percevoir en écoutant les pères synodaux : le sacristain pense que ces tentations et ces habitudes sont habituelles dans la vie courante. Et Pierre Dac, à sa façon, les avaient déjà dénoncées.

La preuve :
 « La tentation du raidissement hostile, c’est-à-dire de vouloir s’enfermer dans la lettre (...), à l’intérieur de la loi, dans la certitude de ce que nous connaissons et non de ce que nous devons encore apprendre et atteindre. Du temps de Jésus, c’est la tentation des zélotes, des scrupuleux, des empressés et aujourd’hui de ceux qu’on appelle des “traditionalistes” ou aussi des “intellectualistes”. »

La véritable modestie consiste toujours à ne jamais se prendre pour moins ni plus que ce qu’on estime qu’on croit qu’on vaut ni pour plus ni moins que ce qu’on évalue qu’on vaut qu’on croit
ou bien :
« Dans la vie il ne sert de rien de tenir bon la rampe, si celle-ci est branlante et les marches de l’escalier aussi. »

 « La tentation d’un angélisme destructeur, qui au nom d’une miséricorde trompeuse met un pansement sur les blessures sans d’abord les soigner, qui traite les symptômes et non les causes et les racines. C’est la tentation des timorés, et aussi de ceux qu’on nomme les progressistes et les libéraux. »

Qui ne dit rien consent, mais qui consent à tout sans rien dire est une belle lavette ; un bon à tout est un propre à rien.

 « La tentation de transformer la pierre en pain pour rompre un long jeûne, pesant et douloureux (Lc 4, 1-4) et aussi de transformer le pain en pierre et de la jeter contre les pécheurs, les faibles, les malades (Jn 8, 7), c’est-à-dire de les transformer en fardeau insupportable (Lc 10, 27). »

Il faut que l’ordre établi soit bien malade quand son rétablissement, du fait qu’il est troublé, nécessite l’emploi des moyens dont disposent ceux qui décident de le rétablir par tous les moyens.

 « La tentation de descendre de la Croix, pour contenter les gens, de ne pas rester à accomplir la volonté du Père, de se plier à l’esprit mondain au lieu de le purifier et de le plier à l’Esprit de Dieu. »

Pour ceux qui vont chercher midi à 14 heures, la minute de vérité risque de se faire longtemps attendre.

 « La tentation de négliger le « depositum fidei » (NDLR : le dépôt de la foi) en se considérant non comme les gardiens mais les propriétaires et les maîtres ou, d’autre part, la tentation de négliger la réalité en utilisant une langue minutieuse et un langage pour dire tant de choses et ne rien dire. Nous appelons “byzantinisme” je crois, ces choses. »

Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l’ouvrir.

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à jules.lagoutte portstnicolas.org.

De par la grâce de Dieu, à votre naissance, vous avez battu un record mondial.
Lequel ?

La photo du sacristain

Le sacristain admire l’Hermione qui passait au large de la plage de Port Saint Nicolas.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Jules LAGOUTTE

Patron du Bar de la Marine de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 01/11/2014